CGD : un dialogue démocratique pour décrypter l’impact de la covid-19 sur la gestion de la sécurité

Le centre pour la gouvernance démocratique (CGD) a initié, à Bobo-Dioulasso, le samedi 20 mars 2021, un dialogue démocratique autour du thème, « impact de la covid19 sur la gestion de la sécurité ».

Au CGD en effet, le dialogue démocratique est une initiative qui consiste à réunir autour d’une même table, des acteurs de différentes couches sociales, pour débattre sur des questions d’intérêt national afin de dégager des recommandations en vue d’améliorer tout dysfonctionnement en lieu avec le thème débattu.

Le choix du thème du présent dialogue démocratique qui a réuni entre autres, des élèves, des étudiants, des acteurs politiques, des femmes, des responsables d’associations, n’est pas anodin à en croire Anselme Somda, chargé de programme du CGD.

« En mars 2020, le Burkina Faso a enregistré son premier cas de covid-19 au moment où le pays faisait déjà face à une crise liée aux attaques terroristes. Cette pandémie a certainement eu un impact sur la gestion de la sécurité à laquelle le pays était déjà confronté. Il est donc important de poser le débat » a-t-il justifié.

Une vue des participants

Par ce thème, le CGD veut ainsi amener les participants à prendre conscience de l’existence de la pandémie mais aussi et surtout, à continuer de respecter les mesures barrières.

C’est aussi une manière pour cette structure de faire comprendre à cette frange de la population (jeunes et femmes) qu’elle doit s’engager dans la lutte contre la pandémie mais aussi la sécurité de manière globale et ce, en apportant sa contribution à la recherche de solutions.

Les mesures prises par les autorités dans le cadre de la lutte contre la covid-19 (fermeture d’écoles, de marchés et de frontières ; redéploiement des forces de sécurité pour faire respecter les mesures barrières) ont amené les participants et les panélistes à s’accorder de façon unanime, que la covid-19 a eu un impact sur la gestion de la sécurité au regard de l’aspect transversale de la maladie en question. Des recommandations ont ainsi été faites à l’endroit des autorités dans ce sens.

Jack Koné/Ouest-info.net

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire