CEP et BEPC 2020: le top de départ donné à Banfora par le ministre Ouaro

Le ministre de l’éducation nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales, Stanislas Ouaro a procédé aux lancements officiels des examens du CEP et du BEPC ce mardi 14 juillet 2020. Ainsi, le ministre, accompagné de ses proches collaborateurs et en présence des autorités administratives régionales et communales de Banfora, a lancé le début du CEP à l’école centre B de Banfora et le BEPC au lycée municipal Héma Fadouga de Banfora.

Ce sont 20.421 candidats au CEP dont 55% de filles et 13.598 élèves en quête du BEPC dont 54% de filles dans la région des Cascades.

Le ministre Ouaro a, avant de donner le top de départ de chacun des deux examens, fait le tour des salles de chaque centre de composition pour encourager les candidats sans oublier de leur prodiguer des conseils. « Que chacun se concentre sur sa copie. Ne pas regarder chez le voisin ou la voisine. Je vous souhaite bonne chance, je souhaite 100% de réussite cette année sur le plan national. Nous avons vu des écoles qui ont fait ce résultat de par le passé, cette année aussi, nous le voulons » a-t-il suggéré.

Aussi, les a-t-il appelés au respect des mesure barrières contre le coronavirus. « Il faut éviter de vous serrer les mains pendant les temps de pause ou de vous toucher » a-t-il conseillé.

A l’endroit des examinateurs, le ministre a recommandé une très grande vigilance au moment de l’administration des épreuves.

Selon le premier responsable du département en charge de l’éducation nationale, en dépit de la crise sécuritaire et sanitaire dans le pays, cette session de 2020 se déroule dans de bonnes conditions et l’on remarque ajoute-t-il, un accroissement en termes de candidats de l’ordre de 5 à 6%. « Nous avons les échos des autres régions et tous se passe bien pour cette première journée et l’on souhaite qu’il en soit ainsi sur tout le déroulement de ces examens » a souhaité le ministre Stanislas Ouaro.

Quant à la question des zones d’insécurité, le ministre a rassuré que lesdits élèves ont été délocalisés dans des zones plus sécurisées pour éviter l’organisation de session extraordinaire comme l’année dernière.

Il convient de préciser que c’est au total 446.138 candidats qui prennent part à la session 2020 du CEP; 317.995 candidats pour le BEPC et 15.409 apprenants pour le BEP et le CAP.

L’organisation de tous ces examens au niveau national ont nécessité selon le ministre, un budget de plus de 15 milliards de FCFA.

LD

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire