Centre d’Excellence Africain de l’UNB : Les deux premières promotions en master et en thèse sont en fin de formation

L’Université Nazi Boni (UNB) a organisé la sortie des deux premières promotions en master et en thèse du Centre d’Excellence Africain (CEA). Issus de plusieurs nationalités, ce sont des étudiants de spécialités diverses du domaine de la santé qui sont satisfaits de la qualité de la formation reçue qui reçoivent leurs diplômes. C’était au cours d’une cérémonie organisée à cet effet dans la matinée de ce jeudi 07 avril 2021 au Centre de recherche de l’UNB.

69. C’est le nombre d’étudiants qui composent les deux (02) premières promotions d’étudiants en master et en thèse du Centre d’Excellence Africain de l’Université Nazi Boni. Issus de différentes filières du domaine de la santé, ces étudiants de 9 nationalités différentes en fin de formation sont désormais prêts à servir dans leurs pays respectifs.

La remise des attestations de fin de formation

Deux ans durant, c’est une formation qui a été couronnée par la satisfaction de tous les acteurs notamment les étudiants. « Pendant ces deux ans passés ensemble, nous avons été émerveillés par des enseignants de qualité. Et nous avons appris beaucoup de choses. Ces deux années ont non seulement été intenses et denses en apprentissage, en émotion mais aussi en brassage. Nous promettons à nos enseignants de relever le défi dans la lutte contre les maladies à transmission vectorielle. Et cela passera par le développement de technologies nouvelles pour soutenir les technologies existantes », a témoigné et promis, la représentante des étudiants du Centre d’Excellence Africain, en fin de formation, Odette Zongo.

Directeur du Centre d’Excellence Africain, Professeur Abdoulaye Diabaté, a situé le contexte de la mise en place du CEA à l’Université Nazi Boni. Pour lui, l’initiative vient de l’Association des universités africaines. L’objectif est de renforcer la capacité des pays africains à faire face aux maladies à transmission vectorielle telles que le paludisme, la dengue, la fièvre jaune. « La formation de ces étudiants vise à préparer des compétences adaptées aux nouveaux outils de lutte en préparation car les outils traditionnels ont montré leurs limites », a ajouté Professeur Abdoulaye Diabaté avant d’inviter les étudiants en fin de formation à bien mettre en pratique le savoir qu’ils tiennent désormais en matière de lutte contre les maladies à transmission vectorielle.

Président de l’université Nazi Boni, Professeur Macaire Ouédraogo a fait savoir que la formation du CEA vise à répondre à des difficultés que les programmes classiques ne prennent pas pour le moment en compte. Sûr de la qualité de la formation reçue, il est convaincu que les étudiants seront des ambassadeurs de l’excellence cultivée à l’université Nazi Boni. Les a-t-il ainsi invités à la rigueur et au professionnalisme dans leurs différents parcours professionnels.

S’adressant à ses filleuls, le parrain des deux promotions d’étudiants, Jonas Bayoulou, les a conseillés à faire du travail bien fait leur credo. Ainsi, ils pourront, selon lui, transformer qualitativement le système sanitaire du continent en traçant les sillons des bonnes pratiques. Chose que les lauréats disent avoir bien noté.

Le présidium à la cérémonie de sortie officielle

Notons que ces deux premières promotions du Centre d’Excellence Africain de l’UNB sont originaires de plusieurs pays. Il s’agit du Burkina Faso, Bénin, Togo, Gabon, Cameroun, Gambie, Mali, Niger et du Sénégal. Ils sont répartis entre plusieurs spécialités notamment en entomologie médicale et vétérinaire, en biologie moléculaire et en écosystème santé.

Il convient de préciser que les centres d’excellence africains sont une initiative de l’Association des universités africaines. L’objectif est d’offrir des formations qui puissent répondre aux demandes de compétences spécialisées. Et les universités se voient confier ces formations spécialisées en fonction de leur expérience positive dans le domaine concerné. Et c’est en fonction de ce critère que l’UNB s’est vu confier cette formation dans le domaine de la santé.

Abdoulaye Tiénon/Ouest-info.net

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap