Célébration du 8 mars 2022 : Les acteurs du koko dunda proposent des pagnes

Les acteurs du pagne koko dunda, à travers leur faitière, viennent de mettre sur le marché, deux (02) motifs dudit pagne à l’occasion de la célébration de la journée internationale de la femme. Le pagne a officiellement été présenté ce samedi 12 février 2022, lors d’une conférence de presse animée à Bobo-Dioulasso.

Cette initiative de la fédération des acteurs du koko dunda (FAAKD) s’inscrit selon la porte-parole de la structure, dans leur adhésion au concept du « consommons local ».

Conçus par les teinturiers et teinturières puis validés par les promoteurs, ces motifs sont faits aux couleurs nationales (rouge, jaune et vert) avec un fond blanc.

Du coût, il y en a pour toutes les bourses et ce, en fonction de la qualité. « Contrairement au pagne importé qui n’est pas souvent à la portée de tous, nous avons voulu, à travers cette initiative, permettre à toutes ces personnes qui veulent le pagne de se le procurer en fonction de leur moyen » a signifié la porte-parole de la faitière des acteurs.

Le deuxième motif du pagne proposé par les acteurs du koko dunda

Les motifs validés, il revient donc aux teinturiers et teinturières de se mettre à la tâche pour la production des pagnes, conformément aux caractéristiques afin de le disponibiliser sur le marché. « Nous avons voulu le marché ouvert. Nous, nous proposons juste les motifs. Il revient donc à ceux ou celles qui se sentent capables de les produire » a-t-elle indiqué.

Par cette initiative, les acteurs entendent faire adopter ce pagne qui a le vent à poupe, pour  les grandes cérémonies.

Ils avaient d’ailleurs voulu, pour cette édition du 8 mars, que le ministère en charge de la femme opte pour ce pagne au lieu de celui importé. « Nous avons entamé le plaidoyer, mais c’était un peu tard », a indiqué la porte-parole de la structure, Sanou Maminata, connu sous le nom de Nami qui, du reste, n’exclut pas que ce sera le cas en 2023.

Emmener les consommateurs à avoir le choix entre le pagne koko dunda et le pagne importé quand bien même leur souhait est que toutes les femmes du Burkina soient habillées en koko dunda. Ce qui est d’ailleurs un des objectifs de cette initiative. « Acheter un pagne koko dunda, c’est montrer son patriotisme. C’est aussi contribuer à la création et à la préservation de milliers d’emplois car aujourd’hui, ce pagne nourrit des milliers de familles » a laissé entendre Nami.

Jack Koné/Ouest-info.net

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap