CDP/Houet : « l’heure n’est plus aux tergiversations mais au travail » , Christophe Sanon

Après la période tumultueuse du choix des candidats, la section provinciale du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP) du Houet a organisé,  ce dimanche 27 septembre dans l’enceinte de son siège, une assemblée générale d’informations et de présentation des candidats retenus pour le scrutin législatif du 22 novembre 2020.

« Le CDP est un grand parti qui a de l’expérience. Moi même je voulais être tête de liste mais cela n’a pas été le cas. Je suis le 2eme suppléant sur la liste. Je n’ai d’autre choix que de l’accepter.  En tout cas je me dis  que c’est la volonté du bon Dieu. La période des choix est terminée. Nous devons désormais nous concentrer sur l’élection pour qu’au soir du 22 novembre, nous puissions rafler  le maximum de députés possible ».  Ainsi s’exprimait Christophe Sanou, le SG du CDP/Houet à l’issue de leur rencontre.

Une rencontre avec les militants pour les mettre en ordre de bataille derrière leurs candidats. La cohésion et l’union sacrée étaient les maîtres mots de cette AG.

Le doyen Alfred Sanou, qui n’est pas sur la liste, a néanmoins promis devant les militants de s’investir énormément dans la campagne. Il a souhaité que son parti puisse décrocher au moins 4 députés dans le Houet. «  Pourquoi pas les six (06) députés de la province » a-t-il finalement souhaité.

C’est dans une grande ferveur que les candidats du CDP/Houet ont été présentés aux militants. Il s’agit par ordre de Yacouba Millogo, Assita Ouattara , Lassina Zorome , Abass Sangare , Mamady Compaore et Mariam Sanou. Ardjouma Sanou et Korotoumou Bangare étant sur la liste nationale.

Ben Idriss

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire