Cathédrale de Bobo : Au moins 1000fcfa par chrétien pour redonner vie à l’édifice

La cathédrale croupie sous le poids de l’âge

Le projet de réhabilitation de la cathédrale « Notre Dame de Lourdes » de Bobo-Dioulasso peine à démarrer. Pour cause, la mobilisation des ressources nécessaires pour le lancement du projet est timide.

Le samedi 5 janvier 2019, le comité pour la réhabilitation de la Cathédrale « Notre Dame De Lourdes » de Bobo-Dioulasso a animé une conférence de presse.

Objectif, faire le point des fonds mobilisés depuis le lancement du projet.
Sur un besoin d’environ 700 millions de francs CFA, seulement 150 millions sont mobilisés, plus de 2 ans après le lancement du projet en avril 2016 selon Monseigneur Paul Ouédraogo.

Le comité pour sa réhabilitation appelle à la contribution des uns et des autres

Toute chose qui selon lui, ne permet pas le démarrage du projet. « La toiture de la Cathédrale qui est le plus gros travail dans la réhabilitation a besoin d’au moins 400 millions de francs CFA environ. Or, il n’est pas question de décoiffer la Cathédrale sans avoir la certitude de pouvoir la recoiffer automatiquement » a déploré Monseigneur Paul Ouédraogo.

Face à cette situation, l’Archevêque Métropolitain appelle les chrétiens et toutes les bonnes volontés à une contribution d’au moins 1000FCFA chacun afin de permettre à la bâtisse de regagner ses lustres d’antan.

La construction de la Cathédrale Notre Dame de Lourdes a débuté en 1957. D’une remarquable beauté et d’un style assez moderne, cette cathédrale située au centre-ville de Bobo-Dioulasso, a été ouverte au culte en 1961, et est classée patrimoine touristique du Burkina.

Aujourd’hui, elle est en phase de détérioration avec une toiture abîmée, une peinture vielle, des murs sales, le clocher en panne, un éclairage faible, un intérieur sombre.

Madi

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire