Burkina: Les rideaux sont tombés sur les premières Journées nationales d’actions sur le foncier

Ouvertes le 29 novembre dernier à Ouagadougou, les portes de la première édition des Journées nationales d’actions sur le foncier se sont fermées ce mardi 30 novembre 2021 dans la capitale. Au terme de ces deux jours de travaux, les participants ont fait des recommandations qui seront soumises aux autorités compétentes pour suite à donner.

C’est sous le thème « Gouvernance foncière locale et problématique de la sécurisation du foncier agricole et pastoral au Burkina Faso : Enjeux, défis et perspectives » que s’est ouverte cette première édition des Journées nationales d’actions sur le foncier.

Cette édition qui a duré deux jours a permis aux deux cents participants de mener des réflexions, de partager des expériences et des savoir-faire en matière de foncier. Et selon le Président de la Plateforme multi-acteurs sur le foncier « Land for Life », Boureima Diallo les participants ont au terme de cette rencontre fait des recommandations qui seront transmises aux autorités Burkinabè pour contribuer à renforcer la qualité du domaine foncier au Burkina Faso.

Les recommandations des participants se regroupent en trois grandes parties, selon le Président Boureima Diallo. Elles concernent d’abord le domaine de la sécurité foncière. Sur ce point, les participants ont fait 7 recommandations. Il s’agit entre autres de la prise en compte des jeunes, de garantir une bonne gestion et une grande protection des espaces et infrastructures pastorales.

Les participants ont également recommandé que le Burkina Faso puisse s’inspirer de la gestion de la question foncière d’autres pays en vue de s’améliorer et surtout de travailler à vulgariser les textes législatifs et réglementaires en matière de foncier.

Sur le plan de la gouvernance foncière, les participants à la première édition des Journées nationales d’actions sur le foncier (JNAF) ont interpellé le gouvernement à faire preuve de volonté en matière foncière.

A LIRE AUSSI-Journées nationales d’actions sur le foncier : Le top de départ de la première édition est donné

Ils ont estimé que le laxisme dans le traitement de la question foncière a longtemps caractérisé les différents gouvernements burkinabè. Ils recommandent aussi aux autorités de renforcer les capacités des acteurs du foncier et à faire de la lutte contre la corruption dans le secteur foncier une priorité.

Pour ce qui est de l’accès des femmes à la terre, les participants ont encouragé la délivrance des APFR aux femmes même s’il faut aller vers une discrimination positive et s’assurer du suivi des APFR délivrées à ces femmes.

Des recommandations ont également été faites en matière de gestion de conflit lié au foncier au regard de leur recrudescence. A ce titre, les participants recommandent que les dispositions soient prises pour que les structures de gestion des conflits soient opérationnelles et travailler à renforcer les capacités des structures chargées de prévenir les conflits dans le secteur foncier.

Boureima Diallo a dit toute sa satisfaction quant à la qualité des recommandations sorties de ces deux jours de réflexion. Il a indiqué qu’elles seront transmises aux différentes autorités et autres structures non gouvernementales pour être prises en compte.

Il a par ailleurs remercié les participants pour leur assiduité aux travaux. Il a en outre remercié l’ensemble des structures étatiques et non étatiques qui ont soutenu la tenue de la première édition des Journées nationales d’actions sur le foncier (JNAF). Boureima Diallo a donné rendez-vous à l’ensemble des acteurs pour la prochaine édition.

Ahmed Traoré/Ouest-info

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap