Burkina : La LMP pour le renouvellement de la classe politique

Ce samedi 16 avril 2022, le président de La marche pour la patrie (LMP) Tégawendé Toussaint Ouédraogo a animé une conférence de presse à Bobo-Dioulasso. Il s’agissait pour lui de se prononcer sur la vie du parti et de l’actualité nationale.

Lancer un appel au rassemblement et à l’unité de tous les burkinabè, responsables et conscients de la situation du pays afin de relever les défis du moment. C’est l’objectif visé par le LMP à travers ce point de presse tenu dans la cité de Sya.

Le président du parti LMP dit être déçu de la manipulation de la jeunesse actuelle par les politiques. « Durant des décennies, nous avons été trahis, utilisés et entretenus dans la misère. Des régimes se sont succédé et à chaque avènement, nous nous disions que cette fois sera la bonne. Malheureusement pas de réel changement de paradigmes, rien que des mots » s’est-il indigné.

Pour lui, c’est la jeunesse qui a contribué à faire du Burkina ce qu’il est aujourd’hui. Il indique que dans les prochains jours, un cadre composé d’une nouvelle classe politique, de nouveaux leaders d’organisations de la société civile et d’une vaillante jeunesse de toutes les couches sociales, sera mis en place pour une transition réussie et un renouvellement de la classe politique pour les futures échéances électorales.

Ce cadre selon Tégawendé Toussaint Ouédraogo, sera ouvert à tous les Burkinabè et Africains qui sont convaincus qu’ils peuvent apporter leur contribution à la délivrance du pays et du continent africain.

Il a, par ailleurs marqué le soutien du LMP aux autorités de la transition si et seulement si elles s’inscrivent réellement dans le cadre de la restauration de l’intégrité du pays.

Dans le contexte actuel du pays, le LMP invite les autorités de la transition à ne pas opter pour un bras de fer avec la CEDEAO qui selon le conférencier, sera un front de trop pour le Burkina Faso.

Tégawendé Toussaint Ouédraogo, président de la LMP, estime que le retour des déplacés internes dans leur localité d’origine et la résolution des autres crises, dépendront en partie d’une bonne collaboration avec les instances dirigeantes de l’espace communautaire.

Moussa Koné (Ouest-info.net)

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap