Boucle du Mouhoun : Les acteurs non étatiques du secteur agricole se concertent pour plus d’efficacité sur le terrain

Capitaliser et valoriser les apports des acteurs non étatiques dans le secteur de l’agriculture dans la région de la Boucle du Mouhoun ; tel est l’objet de la rencontre desdits acteurs ce mardi 10 mai 2022 à Dédougou initiée par la direction régionale en charge de l’agriculture de la Boucle du Mouhoun en partenariat avec SNV (Netherlands Development Organization). Réunis en atelier de 48 heures, ils entendent parvenir à une harmonisation de leurs approches d’interventions pour des actions plus productives. Cet atelier se tient dans le cadre de la mise en œuvre du Programme agroalimentaire pour la résilience intégrée et le développement économique du sahel (Pro-ARIDES).

Dans le domaine agricole au niveau de la région de la Boucle du Mouhoun, de nombreux acteurs interviennent en complément des actions de l’Etat. Eux, ce sont les partenaires non étatiques. Ils sont repartis dans plus d’une trentaine de structures répertoriées, selon le directeur régional en charge de l’agriculture de la Boucle du Mouhoun, John Hermann Hien.

Les actions de ces différents organismes, si elles manquent de coordination, peuvent ne pas produire les résultats escomptés, a souligné le directeur régional. D’où l’initiative de la création du cadre de concertation pour permettre à ces différentes organisations non étatiques intervenant dans le secteur agricole dans la région de se connaitre et de mutualiser leurs approches afin de jouer efficacement leur partition dans la mise en œuvre de la politique gouvernementale en matière agricole dans la Boucle du Mouhoun.

Salimata Dabal, la secrétaire générale de la région, représentant le gouverneur à cette rencontre

Représentant le gouverneur à cette rencontre, la secrétaire générale de la région, Salimata Dabal, est persuadée que ce cadre d’échanges entre acteurs va permettre de résoudre de nombreuses difficultés sur le terrain et donner plus de visibilité aux actions engagées dans la lutte contre l’insécurité alimentaire et la malnutrition. 

En effet, dit-elle, la mauvaise répartition des interventions des acteurs non étatiques dans le domaine de l’agriculture sur l’étendue du territoire régional pourrait connaitre un début de résolution.  « Cet atelier se veut le lieu de réflexion et de discussion à même de contribuer activement à l’amélioration de la synergie d’actions des différents acteurs du sous-secteur agriculture intervenant dans notre région. Il s’agira au cours de nos travaux, d’identifier de manière exhaustive l’ensemble des acteurs non étatiques intervenant dans le secteur agricole dans la région, d’élaborer une cartographie de ces acteurs, de recueillir les programmations d’activités de l’année 2022 de chacun, de partager les approches de mise en œuvre et de susciter une complicité des interventions des acteurs à l’avantage des populations », a-t-elle détaillé.

A noter que les acteurs non étatiques intervenant dans le domaine de l’agriculture dans la Boucle du Mouhoun à travers Pro-ARIDES (Programme agroalimentaire pour la résilience intégrée et le développement économique du sahel (Pro-ARIDES) contribuent entre autres à la réalisation d’aménagements hydroagricoles, à la fourniture d’intrants et d’équipements au profit des paysans.

Sougrinonma Belem/Correspondant à Dédougou

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap