Bobo: Le réseau des étudiants en médecine de l’Afrique de l’Ouest tient ses 17èmes assises

Le président du conseil régional des Hauts-Bassins, Célestin Boyo Koussoubé a présidé la cérémonie officielle d’ouverture des 17ème assises du réseau des étudiants en médecine de l’Afrique de l’ouest (REMAO), ce lundi 13 décembre 2021, au centre de formation et de recherche de l’université Nazi Boni de Bobo-Dioulasso. Ces 17ème assises placées sous le parrainage du président de l’UNB Macaire Ouédraogo, se tiennent du 13 au 22 décembre 2021 à Bobo-Dioulasso.

Placées sous le thème « rôle des étudiants en science de la santé de l’Afrique de l’ouest dans le renforcement de l’approche One Health dans un contexte de pandémie à SARS-COV2 », le réseau des étudiants en médecine de l’Afrique de l’ouest (REMAO) vise à promouvoir l’intégration sous régionale, africaine et internationale et permettre un épanouissement des étudiants de la sous-région en particulier de l’Afrique de l’ouest.

Le présidium à l’ouverture des 17ème assises

Pour le président de l’université Nazi Boni de Bobo-Dioulasso, le Professeur Macaire Ouédraogo par ailleurs parrain de cette édition, il s’agit pour le REMAO de faire la promotion des activités socioculturelles, des échanges hautement scientifiques, de la recherche et de l’innovation.

Le thème selon lui, est d’actualité parce qu’aujourd’hui, les efforts doivent être concentrés sur des combats intégrés contre la maladie. « La prise en charge et la gestion doivent permettre une certaine intégration et une mutualisation dans la lutte pour permettre de combattre efficacement de façon transfrontalière cette maladie » a-t-il indiqué.

En outre, le parrain de l’édition a exhorté les participants à la résilience, à la cohésion, à l’entraide, à la solidarité et à l’unité afin de promouvoir de réelles activités socioculturelles bénéfiques pour tous et maintenir haut le flambeau de l’excellence du REMAO et faire en sorte que ce soit un excellent cadre d’échange scientifique et de recherche pour maintenir l’épanouissement scientifique au sein du REMAO.

Le professeur Macaire Ouédraogo se dit rassuré que durant ces dix jours d’échanges, naitront des pistes de recherche et d’innovation qui puissent faire rayonner le REMAO.

Une vue des participants à l’ouverture des assises

Président du bureau exécutif du REMAO Jonathan Bassinga signifie que des activités telles que des conférences, des ateliers, des communications scientifiques seront menées en plus des formations, des compétitions sportives et culturelles, du concours de génie médical et des excursions touristiques.

Il laisse entendre que chaque participant doit faire preuve d’esprit d’unité afin de permettre d’élaborer et de mettre en œuvre des stratégies qui permettront à l’avenir de mieux proposer des solutions aux différents problèmes de santé des pays membres.

Il rappelle que le REMAO est une fédération à caractère social, apolitique et à but non lucratif regroupant des associations nationales, des étudiants en science de la santé venus du Bénin, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée, du Mali, du Niger, du Sénégal, du Togo et du Burkina Faso.

Lass/Ouest-info.net

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap