Bobo : le groupe « Sodem » dote le CHU d’un groupe électrogène de 600 KVA

Le centre hospitalier universitaire Souro Sanou de Bobo-Dioulasso (CHUSS) a bénéficié d’un groupe électrogène d’une puissance de 600 KVA de la part du groupe « Sodem ». La remise officielle de ce don est intervenue dans la matinée de ce vendredi 14 août 2020 à Bobo-Dioulasso en présence de la ministre de la santé.

Le CHU de Bobo-Dioulasso, comme nombre de formations sanitaires, connait d’énormes difficultés dont les principales sont liées aux nombreux délestages pendant les périodes de canicule. Ce qui rend difficile le travail du personnel mais aussi et surtout, la prise en charge des patients.

C’est ainsi que le mouvement en rouge Faso Kounkô, une organisation de la société civile de la ville de Sya, en vue de contribuer à l’amélioration des conditions de travail du personnel du CHUSS, et par ricochet, de prise en charge des patients, a décidé de faire des plaidoyers auprès de personnes ressources pour l’acquisition d’un groupe électrogène au profit de ce centre de santé de référence.

Un cri de cœur entendu par le PDG du groupe « Sodem », Moctar Demé, qui a décidé de doter l’hôpital d’un groupe électrogène de 600 KVA « pendant que le mouvement plaidait pour un groupe d’environ 400 KVA ».

Un geste salué par plus d’un, notamment la ministre en charge de la santé pour qui, ce groupe va contribuer à accroître la capacité du CHU à faire face aux délestages qui, dit-elle, complique souvent son fonctionnement.

Tout en exprimant sa reconnaissance au mouvement pour la démarche qu’elle qualifie de citoyenne, la ministre a salué le donateur pour ce groupe électrogène « déjà installé et fonctionnel ». Toutefois, rassure-t-elle les donateurs, des dispositions seront prises par la direction générale du CHU pour la bonne gestion du groupe.

Le mouvement en rouge Faso Kounkô, conscient que les difficultés existent toujours au CHU de Bobo, lance encore et toujours un appel à toutes les bonnes volontés à penser à l’hôpital pour une meilleure prise en charge des patients.

Bazié

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire