Bobo-Dioulasso : Vers un nouvel adressage de la ville !

image_pdfimage_print

Le mardi 14 septembre 2021, s’est tenu à l’hôtel de ville de Bobo-Dioulasso, un atelier d’information et de lancement de la Communauté communale de l’information urbaine (CCIU).

Ce nouveau système d’information urbaine a pour but d’harmoniser les informations et les données sur la ville. Avec ce système, la ville de Bobo-Dioulasso sera donc bientôt dotée d’un nouveau système d’information urbaine. Et ce sont les bases de ce système qui ont  été jetées par le maire au cours de cet atelier.

Ce nouvel outil, selon Bourahima Sanou, découle de la volonté de l’Etat burkinabè de doter les communes urbaines de systèmes d’information harmonieux. « C’est un projet de l’Etat qui voudrait que chaque commune ait une information urbaine adaptée et qui puisse servir dans toutes les actions de développement » a-t-il rappelé.

Du reste, le bourgmestre de Sya reconnaît que les outils dont dispose la ville de Bobo-Dioulasso sont dépassés et ce, « au regard de l’agrandissement de la ville ».

Ce nouveau système selon lui, viendra donc corriger les imperfections de celui déjà existant. « Elle est une innovation majeure dans la gestion urbaine au sein des collectivités territoriales » soutient le maire qui, au regard de l’importance de l’atelier pour sa ville, invite les acteurs à une participation assidue et rigoureuse. Toutefois, invite-t-il les producteurs de l’information urbaine à contribuer à l’animation de cet « important » outil.

Rappelons que les participants à cet atelier sont composés des structures utilisatrices et productrices des données urbaines dont la commune, les forces de défense et de sécurité, l’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA), de la Société nationale d’électricité Burkina (SONABEL), la brigade des sapeurs-pompiers.

Après avoir pris connaissance des résultats d’une étude qui a été déjà menée sur l’ensemble des communes du Burkina Faso en matière de mise en place du système d’information urbaine, les participants ont eu la lourde tâche  de valider le tracé manuel de l’adressage de la ville de Bobo-Dioulasso.  

Esther Toé/stagiaire (Ouest-info.net)

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.