Bobo-Dioulasso : Une rue ou un espace portera le nom El Hadj Sékou Haïdara

image_pdfimage_print

Décédé le 10 décembre dernier, El Hadj Sékou Haïdara a été inhumé ce dimanche 13 décembre au cimetière municipal de Bobo-Dioulasso. Auparavant, le maire de la commune, Monsieur Bourahima Sanou lui a rendu hommage au nom du conseil municipal et des populations de la commune. On retiendra de cet hommage que El Hadj Sékou Haïdara a beaucoup contribué à la construction de Bobo-Dioulasso en tant qu’opérateur économique, homme de dialogue, de consensus, de culture et de grand cœur.

Avec sa disparition “Bobo-Dioulasso a perdu l’un de ses valeureux fils qui a été de tous les combats pour le développement de cette ville qu’il a tant aimée et chérie”, a relevé le maire.

« Je voudrais qu’on retienne de toi, celui qui avec d’autres personnes se sont engagés aux côtés du conseil municipal pour la réhabilitation et la gestion des cimetières dans la commune. Convaincus que vous êtes, que le cimetière est la dernière demeure de chacun de nous. Tu as aussi été l’un des artisans de la réhabilitation de la grande mosquée de Dioulasso-Bâ.

Le 30 octobre dernier, à l’inauguration de l’hôtel de ville, pour lequel tu t’étais engagé pour sa réhabilitation, nous te décernions la médaille d’honneur des collectivités locales. C’était l’occasion pour le conseil de reconnaître tes multiples actions dans la construction et le développement de notre commune.

Je soumettrai au prochain conseil municipal une délibération portant détermination et dénomination d’une rue ou d’un espace qui va porter ton nom, pour que jamais, ton nom ne disparaisse de l’histoire de Bobo-Dioulasso.  La commune de Bobo-Dioulasso t’est, très, reconnaissante.

Repose en paix et que la terre du Burkina Faso, de Bobo-Dioulasso te soit légère », Bourahima Sanou, maire de la commune de Bobo-Dioulasso.

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.