Bobo-Dioulasso : une opération de salubrité dénommée « Bobo mon cœur »

Le samedi 1er février 2020, le maire de la commune de Bobo-Dioulasso et son conseil municipal ont procédé au lancement d’une opération de salubrité intitulée « Bobo mon cœur », au secteur 27. C’est en présence d’autorités coutumières et religieuses de la ville de Bobo que s’est tenue la cérémonie de lancement de l’activité.

Lancer un appel à l’endroit des forces vives de la ville de Bobo-Dioulasso pour un assainissement du cadre de vie dans la cité, c’est l’objectif visé à travers cette opération de salubrité intitulée « Bobo mon cœur ».

Ainsi, les uns étaient munis de dabas, les autres de coupe-coupe, de pelles, de râteaux, de balais pour cette opération de salubrité. Selon le maire de la commune de Bobo-Dioulasso, la salubrité doit être l’œuvre de tout le monde et cette action appelle tous les citoyens à travailler à la promotion de la propreté de la ville.

Il reconnait que depuis le lancement de l’opération « mana mana » en 2016, il y a eu des progrès dans ce sens bien que des efforts restent à faire.

Toutefois, Bourahima Sanou n’exclue pas le recours à la force si nécessaire et ce, dans le but de recadrer tous ceux qui voudraient saper les actions menées.

« Nous n’occultons pas la répression si cela s’avère nécessaire. C’est l’un dans l’autre que nous allons atteindre les objectifs assignés » a-t-il martelé. Présent au lancement de l’opération de salubrité, les autorités coutumières et religieuses ont salué cette initiative de la commune à sa juste valeur.

Pour le pasteur Thomas Traoré de la fédération des églises et missions évangéliques du Houet, la salubrité est très importante car la propreté est nécessaire pour la santé de la population. « Un environnement saint donne un mieux vivre » est-il convaincu.

Cette opération, précisons-le, se tient dans le cadre de la semaine communale de l’intégration, de la citoyenneté et de la cohésion sociale (Sicco).

LD

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire