Bobo-Dioulasso : Une 2ème fête de Ramadan ce mardi

La ville de Bobo-Dioulasso abrite ce mardi 03 mai 2022,  une 2ème fête de Ramadan, marquant la fin du mois de jeûne musulman de cette année.

En effet, c’est ce jour que les disciples de feu Héma Djaffar Ouattara, réuni au sein du comité culturel de la génération des trois testaments (CCGT) ont célébré l’Aïd El Fitr, ou fête de ramadan 2022 alors que la quasi-totalité du pays l’a célébré hier lundi 02 mai.

Et pourquoi ? A propos, les disciples de feu Djaffar disent n’avoir pas aperçu le croissant lunaire contrairement à la fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB) qui l’a observé dans plusieurs localités du pays.

 Ne se reconnaissent-ils pas en la FAIB ? « Loin de là », réplique un disciple qui ne manque pas d’explications. «  Le calendrier musulman oscille entre 29 et 30 jours. Au 29è jour si on voit la lune, on fête le 30ème. Si on ne la voit pas, on complète à 30 et on fête. Une fois que les 30 jours sont atteints, même si on ne vit pas la lune, on peut fêter. C’est ce que dit le Saint Coran  et c’est ce que nous avons fait » a-t-il confié.

Et d’ajouter  que : « Dans le Saint Coran, il est clairement dit qu’il faut voir la lune avant de jeûner ou mettre fin au jeûne. Il faut les preuves palpables que la lune a effectivement été vue. Chez nous, si quelqu’un dit l’avoir vue, nous demandons à la personne de venir jurer sur le Saint Coran. Si on avait les contacts des personnes qui l’ont vu, on les aurait appelé nous-mêmes pour avoir la certitude car à notre niveau, personne ne l’a aperçu ».

 « Nous ne sommes pas dans une dynamique de défier quelqu’un. Nous ne faisons que respecter la prescription du Saint Coran » s’est-il défendu.

JK/Ouest-info.net

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap