Bobo-Dioulasso : Un surveillant de lycée détourne 2 370 000 FCFA

Un surveillant au lycée privé An Dal de Bobo-Dioulasso (Belle-ville, secteur 29) nommé O.A risque un an de prison et une amende de 500.000 F CFA. Telles  sont les peines que le parquet a requis le vendredi 18 mars 2022 contre lui à l’audience du 18 mars 2022. Il est en effet poursuivi pour des faits d’abus de confiance portant sur la somme de 2.370.000 F CFA représentant les frais de dossiers des élèves en classe d’examen du dit établissement.

Dans les faits, il est exposé que le responsable de  Lycée An Dal a remis à O.A la somme de 2.370.000 F CFA  pour aller gérer les frais de dossiers des élèves à la Direction régionale de l’enseignement. O.A va tracer un complot pour détourner ladite somme. Qu’a-t-il fait ? Il est allé  se confier d’abord à un marabout pour que ce dernier fasse des sacrifices afin que l’affaire ne puisse aller loin. Le marabout lui a dit apporter de l’agent pour payer une chèvre et un coq rouge pour les sacrifices. Convaincu, O.A lui a donc envoyé une avance de 30.000 F CFA pour ça. Ensuite, il a simulé un vol avec la complicité de deux autres personnes.

En effet, O.A a laissé un sac sur sa moto en disant aux deux complices de s’emparer du sac, alors qu’en réalité il s’agissait d’un coup monté. L’objectif de ces manœuvres est de détourner l’agent et dire après aux responsables de l’établissement que le sac contenant l’argent a été volé. C’est dans ces circonstances qu’O.A a détourné les 2.370.000 F CFA. Après le complot, le prévenu O.A dit avoir remis à titre de récompense aux deux complices la somme de 320.000 F CFA et 200.000 F CFA au marabout.

Dès que les responsables de l’établissement ont été informés de la perte de l’argent, ils ont fait une déclaration de perte à la gendarmerie. Après une enquête des gendarmes, O.A, le marabout et les deux complices ont été appréhendés et placés sous mandat de dépôt. Le marabout et les deux complices sont poursuivis pour des faits de recel. Au regard des faits, le parquet a requis contre chacun d’eux douze mois d’emprisonnement  et à une amende de 1.000.000 F CFA, le tout assorti de sursis. Le délibéré est attendu pour le vendredi 25 mars 2022.

Source: Express du Faso (Ben Alassane DAO)

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap