Bobo-Dioulasso : un projet pour renforcer la planification familiale

Le Haut Commissaire de la province du Houet, représentant le gouverneur de la région des Hauts Bassins, a officiellement lancé ce jeudi 29 avril 2021 dans la salle des fêtes de l’Hôtel de ville de Bobo-Dioulasso, le projet de renforcement de la planification familiale et de la santé Sexuelle et reproductive des adolescents et des jeunes (PF/ SSRAJ).

Avant le lancement proprement dit, Lamine  Soulama a d’abord installé les membres du comité de pilotage de ce projet qui, il faut le dire, s’inscrit dans le cadre de la promotion des services essentiels dans le domaine de la santé publique, notamment le planning familial.

C’est ainsi que la commune de Bobo a signé une convention avec l’ONG The Challenge Initiative ( TCI ) pour la mise en œuvre de ce projet qui vise à améliorer l’offre de service en PF et SSRAJ dans les formations sanitaires de la commune de Bobo et à accroître du même coup, la demande de service en PF et SSRAJ au sein de la communauté.

Selon la philosophie de l’ONG TCI, expliquée par la gestionnaire programme pays Burkina Faso, Lamoussa Georgette Zerbo,  « c’est à la ville qui est intéressée de faire le premier pas vers TCI pour solliciter son accompagnement en élaborant le dossier d’expression d’intérêt ».

C’est justement ce que le maire de la commune Bourahima Sanou a fait en s’engageant politiquement et financièrement. La commune de Bobo a ainsi débloqué la somme de 27 millions de FCFA.

Le dossier à finalement été validé et l’ONG TCI a accepté décaisser une subvention de 50 millions de FCFA.

Mais à cause de la maladie du Covid-19, le projet qui devait prendre fin en juin 2021, a connu un retard considérable.  La gestionnaire programme pays/Burkina Faso a donc annoncé un prolongement du délai pour la bonne exécution du projet.

Notons qu’à Bobo-Dioulasso,  ce sont les districts sanitaires de Do et de Dafra qui sont concernés par Le projet.

L’ONG TCI couvre 5 pays africains à savoir le Burkina Faso, le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Bénin et le Togo.

Ben Idriss Koné/Ouest-info.net

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire