Bobo-Dioulasso : L’UNB et Welt Hunger Hilfe nouent un partenariat

Ce jeudi 14 juillet 2022, le président de l’université Nazi Boni (UNB) de Bobo-Dioulasso, Professeur Macaire Ouédraogo et le représentant pays de l’ONG Welt Hunger Hilfe (WHH) Louis Dorvilier ont procédé à la signature d’une convention cadre. Cette signature qui a eu lieu au centre de formation et de recherche de l’UNB est un partenariat international d’assistance technique et d’expertise.

Cette coopération entre l’UNB et WHH porte sur le renforcement de la recherche transdisciplinaire et action citoyenne ; l’introduction et la promotion de la recherche action dans les curricula et parcours de l’enseignement supérieur.

Le développement et la promotion des projets innovants ; la mutualisation des ressources et partage d’expériences ; la recherche et le développement sur la qualité, l’innovation, la transformation, la productivité et la participation communautaire sont aussi dans le champ de vision de ce partenariat.

Selon le Pr Macaire Ouédraogo, WHH intervient dans la transformation des formations adaptées au besoin du terrain de l’agriculture et du bénéficiaire.

Il indique que l’ONG WHH offre l’opportunité de pouvoir accompagner les étudiants dans la mise en place de projet de recherche action appliquée qui va permettre une bonne employabilité de ces jeunes et réduire le taux de chômage.

Cela pense le président de l’UNB, ne fait qu’élargir davantage le volet coopératif de Nazi Boni et fait rayonner cette institution en quête d’excellence et qui s’impose en processus transformatif permettant de bénéficier de cette accréditation des programmes de formation d’ici l’an 2023.

Pour Louis Dorvilier représentant pays de l’ONG WHH, son organisation prône pour une attention particulière à la création d’emplois et à l’innovation verte.

Ceci dit-il, est une opportunité pour l’organisation d’apprendre de l’université et d’avoir accès au centre du savoir que celle-ci représente et au pôle de compétence qui existe en son sein.

Aussi, le représentant pays de WHH estime que cela permettra d’étendre le champ d’action de l’organisation qui entend travailler sur l’emploi des jeunes qui sortent de l’université et des différentes écoles de formation et qui ne sont pas absorbés sur le marché de l’emploi.

Par ailleurs, WHH encourage les jeunes et les regroupe afin qu’ils puissent investir leurs compétences à créer des entreprises. A noter que WHH entend accompagner 150 jeunes à montrer leur propre entreprise.

Précisions que l’abolition de la faim dans le monde, la lutte pour une sécurité alimentaire et nutritionnelle et la protection de l’environnement sont entre autres, les missions de l’ONG allemande WHH.

Moussa Koné (Ouest-info.net)

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.