Bobo-Dioulasso : les travaux de bitumage de l’avenue de l’insurrection populaire officiellement lancés

Les travaux d’aménagement et de bitumage de l’Avenue de l’insurrection populaire de Bobo-Dioulasso ont officiellement été lancés par le ministre de l’urbanisme et de l’habitat, Maurice Bonanet représentant le premier ministre. Cette cérémonie de lancement a eu lieu en présence de plusieurs autorités politiques, administratives et coutumières.

Longue de 1,6 Km, cette infrastructure routière coûtera 2 156 326 487 FCFA TTC au contribuable burkinabè.

Premier responsable du ministère en charge des infrastructures, Eric Bougouma a précisé que la réalisation de l’infrastructure s’inscrit dans le programme d’entretien routier 2017-2019.

Pour lui, le but de ce programme est de désengorger les principales artères des villes du pays notamment celles de Ouagadougou et Bobo-Dioulasso.

Et le présent chantier promet selon le ministre, d’être l’une des plus belles avenues de la ville de Bobo-Dioulasso compte tenu de la qualité des travaux qui y seront réalisés.

Il y a ajoute-t-il, une bonne raison pour le gouvernement de se réjouir du fait qu’il soit en train de respecter ses engagements inscrits dans le PNDES.

Eric Bougouma convainc que l’objectif du gouvernement est d’améliorer par ces actions, la sécurité routière, le confort des usagers et le cadre de vie des populations riveraines mais aussi et surtout d’assurer la fluidité du trafic.

Pour ce faire, il a invité l’entreprise en charge des travaux à livrer des ouvrages de qualité comme prévu et ce, dans le délai convenu.

Représentant le premier ministre, le ministre Maurice Bonanet soutient que ce projet rentre dans le cadre des engagements forts du président du Faso et ce, dans le but de faire des villes du Burkina des pôles de croissance.

Convaincu donc de l’important rôle que pourrait jouer l’avenue de l’insurrection populaire, une fois bitumée, il invite les populations de la localité à s’approprier le projet en accompagnant les équipes sur le terrain pour une bonne exécution du chantier.

Le maire de la commune de Bobo-Dioulasso, Bourahima Sanou a pour sa part salué le projet à sa juste valeur avant d’inviter le gouvernement sur d’autres chantiers dans la ville car a-t-il souligné « Bobo est fier des actions du gouvernement. Cela est bon mais nous en attendons d’autres encore ».

Notons que le financement des travaux d’aménagement et de bitumage est assuré par l’Etat burkinabè et la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD).

L’infrastructure prévue d’être réalisée en deux fois deux voies avec un terre-plein central et des caniveaux de part et d’autres a un délai d’exécution de 8 mois.

Abdoulaye Tiénon

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire