Bobo-Dioulasso : Les producteurs de la boisson “Planet” sont en grève

Les travailleurs de Twellium industrie/Burkina, société productrice de la marque de boisson Planet,  ont entamé une grève ce vendredi 15 juillet 2022 à Bobo-Dioulasso pour exiger l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail.

A Twellium industrie/Burkina situé à Bobo-Dioulasso, les machines sont aux arrêts. Pas donc de production de la boisson de marque planet.

Pour cause,  les travailleurs sont en grève. Une grève qui selon eux, est la « conséquence de l’échec des échanges avec les responsables de la société ».

Sortis nombreux,  ils manifestent leur mécontentement quant à leurs conditions de travail qu’ils jugent précaires. « L’usine marche à 100%.  Les bénéfices sont multipliés par 2 d’année en année.  Mais les salaires sont dérisoires », lâche un manifestant tout furieux.

Ils revendiquent donc entre autres,  l’augmentation des salaires, la construction de latrines (absence de latrines) et d’infirmerie pour leurs soins, la diminution des heures de travail de certains employés.

Déterminés pour la satisfaction de leurs doléances,  les grévistes ne « lèveront pas le mot d’ordre avant d’être reçus par les responsable de la société ». Lesquels n’ont pas voulu se prononcer devant les médias.

Plateforme revendicative des travailleurs

La plateforme revendicative des travailleurs de Twellium industrie/Burkina s’articule autour de vingt-deux (22) points. Ce sont :

1-         Une adoption des textes réglementaires (statut et règlement intérieur) ;

2-         Un respect mutuel sans tenir compte de la race ni de la responsabilité du poste ;

3-         Un arrêt des pratiques raciales ;

4-         Un arrêt des menaces et des harcèlements de la part des responsables

5-         Un arrêt du travail forcé surtout les jours de fêtes (Tabaski, Ramadan, Noël, Pâques..) ;

6-         Un arrêt de violation du code de travail ;

7-         Un arrêt des licenciements abusifs ;

8-         Un arrêt de retenus sur salaire pour des raisons inexpliquées ;

9-         Une mise à disposition des moyens de protection individuels,

10-       Une prise en charge sanitaire à 100% ;

11-       Accompagnement des structures étatiques et de défenses du personnel (OST et inspection du travail) ;

12-       Adoption d’un plan de carrière et des avancements du personnel ;

13-       Construction de vestiaires, cantines et une infirmerie ;

14-       Concertation du personnel pour toutes nouvelles décisions prises ;

15-       Octroi des contrats à durée indéterminé à tout personnel ayant un an d’ancienneté dans l’entreprise ;

16-       Octroi des contrats à tout personnel affilié aux structures de placements ;

17-       Octroi des ordres de mission et de respect des droits de missions ;

18-       Octroi d’une prime mensuelle de boisson ;

19-       Octroi d’indemnité de risques ;

20-       Une augmentation du salaire de tout le personnel sans distinction ;

21-       Une demande au premier responsable d’assumer ses responsabilités ;

22-       Pas de chasse aux sorcières après la grève.

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.