Bobo-Dioulasso : Le ministre de la communication à l’écoute des hommes de média des Hauts-Bassins

Ce lundi 22 mars 2021, le ministre de la communication et des relations avec le parlement, Ousséni Tamboura,  a eu une rencontre d’échange avec les acteurs et actrices des médias de la région des Hauts-Bassins. Il était question pour le premier responsable du département de la communication de ses présenter à ces derniers, les écouter, recueillir leurs préoccupations en vue de leur résolution.

Il s’agissait pour le ministre de faire connaissance avec les hommes des médias de la région, de bien appréhender les défis et les préoccupations des acteurs des médias dans leur contexte régional.

Il dit comprendre l’importance de la déclinaison régionale, les défis au plan national étant connu et identifiés.

Le fonds d’appui à la presse privée, la carte professionnelle de presse, l’accès aux sources d’information sont entre autres, les questions évoquées par les acteurs de la presse de la région avec le ministre.

Sur la question du fonds d’appui à la presse privée, le ministre a bien pu cerner le souhait des acteurs.  «  Il est apparu un besoin impérieux de dissocier les entreprises de presse de type nationales à celles qui sont créés dans les régions, car n’ayant ni les mêmes réalités économiques, ni sociales. Les acteurs ont exprimé le besoin d’avoir une discrimination positive dans les activités de ce fonds d’appui à la presse privée » a-t-il résumé.

Aussi, a-t-il ajouté : « j’ai pu noter aussi un sujet spécifique lié à la carte de presse qui constitue un document important pour tout journaliste puisqu’il s’agit de le détenir et de bénéficier des faciliter avec cette dernière dans l’exercice de son travail. Il m’est revenu que les acteurs des médias dans les régions sont tenus de se rendre à Ouagadougou pour remplir quelques formalités liées à la photographie».

En réponse aux acteurs de la presse privée qui souhaitent une augmentation de l’enveloppe à elle allouée chaque année par l’état, le ministre Ousséni Tamboura promet plaider en faveur d’une réforme en vue d’une augmentation de l’enveloppe du fonds d’appui à la presse privée surtout, dans son volet subvention.

Toute chose qui selon le ministre, requiert des arguments pertinents. « Il me faut des arguments objectifs et pertinents pour obtenir l’accord du gouvernement en raison de la contribution de ces médias dans la communication et des services publics » a-t-il laissé entendre. En sus, il est question de faire en sorte que le fonds se restructure en deux appels à soumissionner, à savoir à l’endroit des médias nationaux et ceux qui se sont constitués dans les régions.

A noter que les journalistes de la région des Hauts-bassins pourraient rencontrer le président du Faso en vue de poser les vrais problèmes du secteur et espérer des solutions idoines, à en croire le ministre.

LD/Ouest-info.net

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire