Bobo-Dioulasso: Le maire sur des sites de production du pagne “koko donda”

Dans la matinée de ce vendredi 24 décembre 2021, une forte délégation d’autorités communales avec à leur tête, le maire de la commune de Bobo-Dioulasso, Bourahima Fabéré Sanou, a rendu visite aux teinturiers fabricants du pagne Kôkô donda. Cette visite entre dans le cadre du processus de labélisation du pagne made in Bobo-Dioulasso. La délégation est allée s’enquérir des réalités que vivent ces fabricants du pagne Kôkô donda.

Inscrit dans un processus de labélisation suite aux efforts conjugués des acteurs et du gouvernement, le Kôkô donda fait aujourd’hui la fierté de Bobo-Dioulasso et du Burkina. Du reste, dans le souci de mieux structurer la confection de ce pagne local, une forte délégation communale de Bobo a effectué une visite aux teinturiers du pagne Kôkô donda pour s’imprégner des réalités qu’ils vivent et les contraintes auxquelles ils sont confrontés.

Le maire accompagné des techniciens de la commune et de la DR du ministère en charge du commerce

La visite a été mise à profit par les techniciens de la commune pour vérifier le respect des cahiers de charge établis par les autorités mais aussi de la protection de l’environnement.

Pour Abdoulaye Ouattara, formateur et fabricant de pagne Kôkô donda, le respect des cahiers de charge peine à être une réalité au regard des difficultés rencontrées le plus souvent dans la confection des pagnes. Il en a profité pour souligner deux difficultés majeures au maire, à savoir la problématique de gestion des déchets après confection des pagnes et le problème de matière première qui se pose.

« Nous sommes impressionnés ce matin par ces personnes qui sont engagées pour la production de ces beaux tissus qui font la fierté du Burkina. Cependant nous avons pris notes des contraintes auxquelles ces producteurs font face notamment sur l’aspect de l’environnement et la matière première. Pour cela nous allons réfléchir ensemble pour trouver des solutions pour la bonne marche de la production et le respect des cahiers de charge », a rassuré Bourahima Fabéré Sanou, maire de la commune de Bobo-Dioulasso.

Abdoul Aziz Senou/Stagiaire Ouest Info

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap