Bobo-Dioulasso : La mise en garde du haut-commissaire

A Bobo-Dioulasso, des personnes « mal intentionnées », qui penseraient que la dissolution des conseils municipaux, rime avec absence d’autorité municipale, veulent profiter pour reprendre leurs « basses besognes ».

Le haut-commissaire de la province du Houet, chargé de l’expédition des affaires courantes de la commune, a d’ailleurs fait le constat.

« Il m’a été donné de constater qu’à la faveur de la dissolution des conseils de collectivités territoriales, des individus mal intentionnés ont cru à l’absence d’autorité municipale et s’adonnent à des activités précédemment interdites par les autorités municipales déchues (occupation du domaine public, morcellement des berges du marigot kua, reprise des travaux suspendus par la voirie etc) » peut-on lire dans un communiqué rendu public par ce dernier.

Lamine Soulama informe donc la population de la continuité du service public municipal et encourage celle-ci à s’adresser aux différentes directions techniques de la mairie ainsi qu’aux secrétaires généraux des arrondissements pour toutes informations utiles.

Toutefois, met-il en garde les éventuels contrevenants qui, du reste, « s’exposent à des sanctions prévues par les textes en vigueur ».

Ouest Info

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap