Bobo-Dioulasso: Il utilise l’extrait de naissance de son ami pour se faire recruter dans l’armée

A.M. était devant les juges de la Chambre correctionnelle du Tribunal de grande instance (TGI) de Bobo-Dioulasso, le mardi 30 novembre 2021 pour répondre des faits de faux et usage de faux.

En effet, passionné des métiers des armes, il est frappé par la limite d’âge et ne peut, dans ce cas, vivre sa passion. Malgré tout, A.M. va développer des astuces pour se faire recruter dans l’armée.

Il détourne alors l’acte de naissance que son ami, M.M., lui avait remis pour se constituer un dossier pour postuler à un concours. Avec le document de son ami, A.M. s’est fait établir une Carte nationale d’identité burkinabè (CNIB), un certificat de nationalité et a constitué son dossier pour le test.

Son dossier est accepté et il passe avec brio les différentes épreuves d’admission dans l’armée. Mais son ami qui a fait une autre copie de son extrait de naissance, s’est rendu compte que son document d’identification a été utilisé par quelqu’un d’autre lorsqu’il a voulu se faire établir une CNIB.

Il a alors porté plainte et A.M. a été arrêté. Devant les juges, ce dernier a tenté de faire croire qu’il a entrepris toutes les démarches avec la complicité de son ami. Malgré ses explications le tribunal l’a reconnu coupable de faux et usage de faux et l’a condamné à 24 mois de prison et une amende de 1 000 000 F CFA avec sursis.

En outre, le procureur a dénoncé cette pratique qui devient courante et a promis de punir sévèrement tous ceux qui seront arrêtés pour ces faits.

Source : Sidwaya

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap