Bobo-Dioulasso : fin de formation pour une dizaine de jeunes humoristes

Le jeudi 6 février 2020, les rideaux sont tombés sur l’atelier de renforcement de capacités des humoristes du Burkina, initié par le Cercle des Arts Vivants (CAV) en collaboration avec le Fonds de Développement Culturel et Touristique (FDCT). Débuté le 28 janvier 2020, cette session de formation a pris fin le 6 février 2020 au centre culturel et social Djéliya de Bobo-Dioulasso.

Allocutions, prestations artistiques et humoristiques, remise d’attestations ont constitué les temps forts de la cérémonie de clôture de l’atelier de formation des humoristes du Burkina.

L’objectif de cet atelier était, selon Gérard Ouédraogo, directeur du CAV, de faire de ces humoristes venus de divers horizons du pays des ambassadeurs de l’humour. « Nous irons ensemble les aider à monter leurs spectacles et aller en renfort les aider afin qu’ils puissent se faire connaitre dans leurs régions respectives » a-t-il promis.

Selon Gérard Ouédraogo, la passion du métier, le souci de se perfectionner et de structurer le domaine, sont les raisons qui motivent la structure qu’il dirige à organiser cet atelier. Il entend selon lui, donner la chance aux jeunes de rencontrer des professionnels qui pourraient partager avec eux, leurs expériences.

Pour le principal formateur Ildevert Méda, la formation a consisté à inculquer aux jeunes humoristes les procédés de prédilection de code humoristique. Toute chose qui leur permettrait de mieux se concentrer.

Il estime que chaque jeune humoriste doit découvrir ses forces et ses faiblesses dans le but de savoir comment s’améliorer, car affirme-t-il, ce sont des outils mis à leur disposition ont ils sont les seuls à utiliser pour la suite de leur carrière.

Aussi, s’est-il satisfait du fait que la présente formation ait pu outiller les jeunes artistes pour les chantiers de création humoristique.

Pour Éric Gayégo, un des participants, cet atelier a permis à certains acteurs de savoir où se diriger, quel genre de comique utiliser et quel personnage représenter pour faciliter l’expression sur scène. Il ajoute que ledit atelier a été des moments de partage et de communion.

LD

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire