Bobo-Dioulasso : Des journalistes s’imprègnent de la stratégie de valorisation des inventions au Burkina

L’agence Nationale de Valorisation des Résultats de la Recherche et des Innovations (ANVAR) a initié un atelier de formation au profit de journalistes et communicateurs de Bobo-Dioulasso. Objectif, informer ces professionnels de l’information et de la communication de la stratégie de valorisation des inventions afin qu’ils puissent participer à la visibilité de ces inventions. L’atelier se tient ce jour  10 juin 2021 au centre de formation et de recherche de l’université Nazi Boni.

Informer les journalistes et communicateurs de la ville de Bobo-Dioulasso sur la stratégie de valorisation des inventions et innovations par l’ANVAR est l’objectif de cet atelier de formation organisé par la structure. 

Pour le directeur de la communication de l’ANVAR, Moustapha Diallo représentant le directeur général de l’institution à l’ouverture de l’atelier, ce cadre d’échanges vise à adhérer les professionnels de l’information et de la communication à la promotion et à la valorisation des inventions et innovations au Burkina Faso.

Selon lui, le domaine de la recherche, de l’invention et de l’innovation manque le plus souvent de visibilité. En imprégnant les journalistes et communicateurs de la stratégie de l’ANVAR en matière de valorisation des inventions et innovations, le secteur pourrait connaître plus  de visibilité, en est-il convaincu.

Ainsi au cours de cette formation, les journalistes se familiariseront avec le processus de création, de valorisation et de vulgarisation des inventions et innovations. Ils pourront ainsi faire des productions pour mettre en lumière tout ce qui entre dans le cadre de l’invention et de l’innovation. Toute chose qui permettrait la visibilité et partant le développement technologique au Burkina Faso.

Notons que l’Agence Nationale de Valorisation des Résultats, de la Recherche et des Innovations (ANVAR) ne créent pas mais c’est plutôt une institution qui travaille à valoriser et à garantir les intérêts des chercheurs et des innovateurs.

Abdoulaye Tiénon/Ouest-info.net

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire