Bobo-Dioulasso : Contre le coronavirus, la chaîne de solidarité se prolonge

La commune de Bobo-Dioulasso a reçu dans la matinée de ce 8 avril 2020 le don des 200 tonnes de riz annoncé par la chambre consulaire des Hauts-Bassins la semaine dernière. Cette remise de don a été l’occasion pour la commune de présenter ses dons sur fonds propres qu’elle met aussi à la disposition des populations démunies des marchés fermés d’une part et des formations sanitaires d’autre part. C’était en présence des différents maires d’arrondissement et des responsables du service d’hygiène qui se chargeront de la répartition et de la distribution de ces vivres et matériels de prévention de la pandémie.

200 tonnes de riz de la part de la chambre consulaire des Hauts-Bassins, 50 tonnes de riz, 100 lave-mains, du gel hydro alcoolique, du savon liquide, des masques de protection, des thermo-flash (appareil à infrarouge permettant de mesurer la variation de température) de la part de la commune et 1000 masques de protection de la part de l’Association Civique pour le Développement Solidaire au Burkina sont les dons qui ont ponctué la matinée du 08 avril 2020 au cabinet du maire de la commune de Bobo-Dioulasso.

Pour Bourahima Fabéré Sanou, maire de la commune, ces dons entrent en droite ligne avec l’appel du président du Faso qui a invité les exécutifs locaux à tout mettre en œuvre pour tisser une chaîne de solidarité afin d’atténuer les effets pervers de la fermeture des marchés.

A la suite de ces dons, le maire a estimé que ces gestes de solidarité doivent en appeler d’autres car souligne-t-il, le message du présent du Faso s’adresse à tous les burkinabè. Le but de ces actions est de permettre spécifiquement aux populations des marchés fermés qui vivaient au jour le jour de pouvoir traverser cette dure période dans la dignité.

Secrétaire du bureau consulaire des Hauts-Bassins, Siriac Juste Nacanabo souligne que le don de la chambre de commerce et d’industrie des Hauts-Bassins vise à venir en aide aux populations vulnérables car a-t-il fait savoir que « l’on peut bien mourir du covid19 mais l’on peut aussi mourir de faim ».

C’est pourquoi il a inscrit ce geste dans le sens de l‘accomplissement d’un des rôles régaliens de la chambre de commerce qui est d’assainir le milieu des affaires car il estime que les affaires ne peuvent prospérer quand les populations sont en détresse. Siriac Juste Nacanabo espère donc que ce don contribuera à soulager un tant soit peu les populations. Toute chose qui favorisera selon lui, une relance économique durable dans la région après la crise sanitaire.

Quant à l’Association Civique pour le Développement Solidaire au Burkina, le don de masques de protection vise à aider à lutter contre la propagation du coronavirus dans la ville de Bobo.

Du reste, des bénéficiaires comme les taximen ont exprimé leur joie vis-à-vis des gestes de solidarité à leur égard. Toute chose qu’ils ont saluée à sa juste valeur.

Pour la répartition des dons, chaque marché fermé bénéficiera de 5 tonnes de riz de la part de la chambre de commerce et 2 tonnes de la part de la commune à l’exception du marché central qui recevra 20 tonnes de riz destinées aux plus démunis. Le matériel de protection offert par la commune est principalement destiné aux CSPS et aux maternités de la ville de Bobo-Dioulasso.

Ayant déboursée plus de 54 millions de FCFA pour se solidariser de la population qu’elle abrite, la commune de Bobo-Dioulasso à travers son premier responsable invite toutes les bonnes volontés à ne pas hésiter à se manifester au bonheur des populations vulnérables.

Abdoulaye Tiénon

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire