Bobo-Dioulasso : Ces chiens errants qui blessent et tuent en circulation

Le phénomène des chiens errants devient de plus en plus préoccupant à Bobo-Dioulasso. En effet, ces animaux en divagation sont très fréquents en circulation et mettent en danger les usagers des chaussées de cette ville. Sans mordre ni griffer, ces chiens créent des accidents qui laissent des séquelles irréversibles sur leurs victimes. Pire, certaines victimes y laissent la vie.

A Bobo-Dioulasso, voir un chien errant dans la circulation routière est le plus simple constat que l’on peut faire. Ainsi, ces chiens sont à l’origine de plusieurs accidents de circulation. Nombreuses sont ces victimes qui portent les séquelles d’accident provoqué par un chien.

C’est le cas de Guy Wangrawa, ingénieur d’élevage en poste à Bobo-Dioulasso qui a été victime d’un accident créé par un chien en divagation le 14 mars 2022. Son avant-bras blessé et sa cheville fracturée, il marche à l’aide d’une béquille depuis maintenant plus d’un mois.

« L’accident s’est produit très tôt le matin sur l’avenue ‘’cinquantenaire’’ (Ndlr avenue de l’insurrection populaire). J’ai vu le chien de loin et j’ai voulu l’éviter en passant juste derrière lui. Mais quand je suis arrivé à son niveau, il a fait demi-tour et est entré sous la moto. J’ai été projeté sur le goudron. Malheureusement la cheville a pris un choc et je marche avec une béquille il y a trois semaines de cela » a-t-il fait le récit de son accident avec un chien errant.

De cette malheureuse expérience, Guy Wangrawa invite les propriétaires de chien à être beaucoup plus responsable et la municipalité à sévir. Aux restaurateurs et grilleurs de viande, il n’a pas manqué d’inviter à bien gérer les restes de leurs aliments et les os car c’est ce qui, selon lui, attire le plus souvent les chiens dans la rue.

Une victime d’accident causé par un chien

Tout comme lui, Issiaka Kaboré, élève en classe de 3ème porte encore les séquelles de son accident provoqué par un chien errant. Il y a environ trois mois, le jeune Issiaka a cogné un chien pendant qu’il circulait au secteur 29 de Bobo-Dioulasso. Il a fait plus d’une semaine sans pouvoir marcher. Pour lui, cette mésaventure est la faute à la municipalité. Il estime que si la mairie jouait pleinement son rôle, son accident n’aurait pas eu lieu. Pour ce faire, Issiaka invite les autorités municipales à lutter contre la divagation des chiens qui provoque beaucoup d’accidents.

Certaines victimes y ont laissé leurs vies

Du constat effectué sur le terrain, on se rend compte que les victimes d’accidents de chiens errants à Bobo-Dioulasso sont nombreuses. Certaines victimes y ont laissé leur vie.

C’est le cas de l’épouse d’un cadre de l’administration publique, basé à Bobo-Dioulasso et qui a souhaité garder l’anonymat, qui est décédée le 21 mars 2021 des suites d’un accident provoqué par un chien errant.

Pour lui, la divagation des chiens doit être combattue par les autorités en charge de la question pour éviter les incidents liés au phénomène.

Il est à rappeler qu’à l’instar des chiens errants, d’autres animaux comme les ânes, les moutons et les chèvres ont aussi leur lot de victimes à travers la ville de Bobo-Dioulasso.

Or l’article 19 de la loi 022-2005/AN portant code de l’hygiène publique au Burkina Faso interdit la divagation des animaux dans les agglomérations.

Abdoulaye Tiénon/Ouest-info.net

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap