Bobo-Dioulasso : Bertrand Traoré offre du matériel au CSPS de Colsama, son quartier natal

image_pdfimage_print

La fondation Bertrand Traoré en partenariat avec l’association Orthopédie Sans Frontière (OSF) a offert du matériel au centre de santé et de promotion sociale (CSPS) de Colsama au secteur  21 de Bobo-Dioulasso. La remise a eu lieu le samedi 24 juillet 2021.

Composé de 07 déambulateurs, 50 béquilles, 7 lits d’hospitalisation et 5 fauteuils roulants (destinés à l’association des personnes vivant avec un handicap du secteur),  ce don se veut une manière pour l’international burkinabè à travers sa fondation, de témoigner sa reconnaissance au quartier qui l’a « bercé ».

« Bertrand Traoré doit tout à ce quartier car, c’est ici qu’il est né. C’est ici qu’il a fait son enfance. Quoi de plus normal de revenir sur ses pas d’enfance pour témoigner sa reconnaissance à tout le quartier » a rappelé Joël Ky, directeur administratif et financier de la fondation.

De par ce geste, Bertrand Traoré, à travers sa fondation, entend contribuer à l’amélioration des conditions de prise en charge des usagers de ce centre de santé de proximité.

La remise symbolique du matériel

Du coté des bénéficiaires, le geste ne passe pas indifférent. Le président du comité de gestion (Coges) tout comme  l’infirmier chef de poste (ICP), tous ont reconnu la noblesse de ce don. « C’est la première fois que nous recevons des dons de cette taille. Avec ce don, Bertrand Traoré vient ainsi de montrer que quand on va à l’aventure ce n’est pas seulement pour soi, mais pour toute sa communauté » a laissé entendre l’infirmier chef de poste (ICP).

Du reste, est-il convaincu que si tous les natifs du quartier qui ont les moyens pensaient au CSPS comme l’a fait la fondation, celui-ci n’envierait pas un centre médical (CM).

C’est dans cette dynamique d’ailleurs, que s’inscrit ce geste de la fondation. « L’Etat à lui seul, ne peut pas assurer la totalité des besoins des populations en santé. C’est notre modeste apport et nous souhaitons que d’autres personnes physiques ou morales s’inscrivent dans cette dynamique » a insisté Joël Ky.

Créée en 2018 et officiellement reconnue en 2020, la fondation Bertrand Traoré œuvre dans le social en vue d’apporter sa touche à l’amélioration des conditions de vie des populations burkinabè. A son actif, elle compte déjà plusieurs actions dans ce sens selon Joël Ky.

Ben Idriss Koné/Ouest-info.net

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.