Bobo : Ces bouchers grilleurs de viande qui “détruisent” nos feux tricolores

Le dysfonctionnement des feux tricolores s’accentue dans la ville de Sya (ville de Bobo). Pas moyen de traverser deux à trois carrefours sans voir un feu tricolore qui ne fonctionne pas ou qui n’est pas assez fonctionnel. Face à ce constat, Ouest Info a jugé nécessaire d’aller à la source pour mieux comprendre l’origine du problème. Et curieusement, les grilleurs de viande qui sont installés aux pieds des feux tricolores y sont en partie pour quelque chose.

Les plaintes concernant le dysfonctionnement de feux tricolores dans la ville de Sya sont monnaie courante auprès des responsables de la mobilité urbaine de la commune.

A LIRE AUSSI-Bobo-Dioulasso : Des feux tricolores en panne “depuis 6 mois”
Avec le dysfonctionnement des feux tricolores, c’est le désordre total au niveau de certaines intersections

En effet, ces pannes récurrentes que connaissent ces feux tricolores entrainent plusieurs accidents parfois mortels. Ouest Info a rencontré les responsables communaux en charge de la question, qui situent le problème à plusieurs niveaux. « Il y a plusieurs facteurs qui engendrent la dégradation des feux tricolores. D’abord, il faut noter que les équipements utilisés sont vétustes. De même, la variation de tension électrique et la variation de température sont parfois sources des dysfonctionnements en raison de la non tropicalisation de certains composants. Les bouchers grilleurs de viande installés aux pieds des feux tricolores sont aussi à l’origine des pannes à cause de la chaleur de leur feu de cuisson qui fait fondre certains composants ou câbles souterrains », explique Donatien Domboué, chef de service à la direction de la mobilité urbaine.

En cas de panne complexe, les techniciens préfèrent voir le rouge allumé

Lorsqu’un feu tricolore présente une panne, peu est le temps que les services communaux en charge de la question, mettent pour s’en rendre compte car ils font un contrôle général des feux tricolores chaque trois (03) jours.

Mais certaines pannes se révèlent parfois irréversibles. Face à de telles situations, que faire ? Le technicien en charge de la question à la direction de la mobilité urbaine de la commune de Bobo, Donatien Domboué expose les alternatives possibles.

« Quand certaines pannes se présentent, nous nous voyons parfois dans l’obligation de privilégier le rouge. La priorité en effet est le rouge. Quand le feu est au rouge, les usagers savent qu’on doit forcément marquer un arrêt. C’est vraiment primordial. Après nous être rassurés que le rouge fonctionne bien, on cherche ensuite une solution pour le vert et l’orange. Et au cas où on ne trouve pas de solution pour ces deux dans l’immédiat, on aura garanti en partie la sécurité des usagers du feu tricolore concerné car de cette manière, ils auront tendance à passer quand le feu ne présente aucune couleur et s’arrêteront dès que le rouge se présente. C’est la raison pour laquelle nous privilégions que le rouge soit toujours fonctionnel » fait savoir le technicien.

Que se passe-t-il quand le dysfonctionnement du feu est général ?

Le dysfonctionnement des feux tricolores est sources de nombreux accidents de la circulation (Ph. illustration)

Quand le dysfonctionnement du feu est général comme le cas du carrefour sur lequel notre article précédent sur la question a porté, il y a forcément des cas d’accidents parfois mortels. « Quand le dysfonctionnement est général, ça crée parfois des accidents. On se souvient du cas du côté de l’hôpital (CHUSS) où le passage de la fibre optique avait dérangé un feu tricolore qui s’était mis au vert de manière continue. Cette situation a créé des accidents dont nous avons reçu des plaintes auxquelles on a eu à faire face » a illustré Donatien Domboué avant d’inviter les usagers à la prudence et à surtout privilégier le respect du code de la route en cas d’absence ou de dysfonctionnement de feux tricolores à un carrefour dans la ville.

Il est clair que les récurrentes pannes de feux tricolores dans la ville de Bobo ne sont pas méconnues des responsables en charge de la question. Jusqu’à quand donc va encore durer cette situation à risque pour les usagers ?

Qu’est-ce qui est fait ou est envisagé d’être fait pour que le problème soit définitivement résolu pour sécuriser la traversée des carrefours de la ville sans gros risque d’accident ? La réponse à ces interrogations dans une prochaine édition de Ouest Info sur la question du dysfonctionnement des feux tricolores à Bobo-Dioulasso.

A suivre donc…

Abdoulaye Tiénon et Lynda Maïssar Gueye (Stagiaire)   

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap