Bobo : A genoux, les “mamans des FDS” refusent qu’on marche sur le sang de leurs enfants

Le mouvement féminin « Mamans des FDS » a animé une conférence de presse dans la matinée de ce vendredi 26 novembre 2021 à Bobo-Dioulasso. Il entend donner de la voix contre la récupération du drame d’Inata et de toutes les autres attaques contre les forces de défense et de sécurité (FDS) pour en faire un instrument politique par certains individus. Mieux le mouvement souhaite des suggestions et propositions de solutions de la part des Burkinabè au gouvernement pour une amélioration des conditions de vie et de travail des forces de défense et de sécurité (FDS).

‘’Mamans des FDS’’ est un mouvement féminin regroupant des femmes ayant des enfants FDS ou celles ayant perdu leurs enfants ou proches FDS dans les attaques terroristes. Non formel mais existant depuis 2016, le mouvement mène des actions de soutien aux FDS, chaque fois qu’une attaque de grande envergure contre les FDS se produit.

C’est ainsi qu’après l’attaque du détachement de gendarmerie d’Inata le 14 novembre dernier suivi de manifestations dans tout le pays, “mamans des FDS” dirigé par Awa Cissé a décidé de donner de la voix par voie de presse.

Pour Awa Cissé, l’attaque d’Inata est un drame de trop. Cependant, au nom de ses camarades, elle s’est dite outrée de voir que certaines personnes veulent faire de la tragédie de leurs enfants une récupération pour atteindre leurs objectifs. “Nous sommes des mamans de FDS. Nous sommes choquées de constater que certaines personnes veuillent profiter du malheur de nos enfants au front pour atteindre leur but. Nous n’accepterons pas qu’on marche sur le sang de nos enfants” a laissé entendre la principale conférencière dans sa déclaration liminaire.

Les conférenciers

Pour ce faire, elle invite toutes les organisations qui prévoient des manifestations d’être vigilantes pour ne pas se tromper d’ennemis. “Nous estimons que la solution ne viendra pas des marches mais plutôt d’actions citoyenne constructives. Si nous nous trompons d’ennemis, on se trompera certainement de combat. Et ce sera l’occasion pour nos ennemis communs de nous assaillir. Mieux vaut donc des propositions de solutions au problème que des protestations” en est convaincue Awa Cissé.

“Mamans des FDS” invite par ailleurs le gouvernement à améliorer conséquemment les conditions de combat et de vie des soldats au front afin qu’ils puissent prendre le dessus sur l’hydre terroriste. Comme pour s’opposer ou se démarquer de la marche prévue demain samedi 27 novembre sur toute l’étendue du territoire national, Awa Cissé et ses camarades ont terminé leur conférence de presse sur les genoux pour ‘’demander pardon aux organisateurs de surseoir à ladite marche et engager plutôt d’autres actions beaucoup plus constructives.

Abdoulaye Tiénon/Ouest-info.net

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap