Barrage de Samendéni : Les députés de la 8ème législature en mission de contrôle

image_pdfimage_print

A l’occasion de la tenue des premières journées de redevabilité initiées par l’assemblée nationale et délocalisées dans la région des Hauts-Bassins, les parlementaires ont effectué ce samedi 3 juillet 2021, une visite sur le site du barrage de Samandéni. Avec à leur tête le président de l’assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, les élus nationaux étaient accompagnés de ministres et d’autorités  locales.

Constater de visu l’état d’avancement des travaux de parachèvement du projet du barrage de Samandéni. C’est la raison qui a conduit Alassane Bala Sakandé et l’ensemble des députés sur le site du barrage.

Pour le président du parlement, il sied parfois d’aller sur le terrain pour vérifier l’action du gouvernement. Etant donné que l’assemblée nationale a un devoir de contrôle des actions gouvernementales, signifie-t-il, cette visite peut être considérée comme une mission de contrôle de l’action gouvernementale par l’ensemble des députés. « Nous sommes venus, nous avons vu et nous avons posé des questions. Ce qui nous permet pour le budget à venir de pouvoir décider en toute connaissance de cause » a estimé Bala Sakandé.

Pour les difficultés évoquées par le coordonnateur du projet, le ministre de l’agriculture, Salifou Ouédraogo représentant le gouvernement a donné, séance tenante, des explications aux députés. Avec ces éclaircissements, le président de l’Assemblée nationale a rassuré qu’au moment du vote du budget, les députés en tiendront compte.

Car selon le président Sakandé, le projet, une fois finalisé, des activités dans les domaines de l’agriculture, de la pêche, du tourisme et de l’élevage pourront être développées sur le site.

Ce qui va permettre d’atteindre l’autosuffisance alimentaire au Burkina Faso. « Si nous voulons produire et consommer burkinabé, si nous voulons compter sur nos propres forces, il est important qu’on puisse mettre les moyens adéquats pour que ce projet voit rapidement son terme » a conclu Alassane Bala Sakandé.

Lass/Ouest-info.net

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.