Barrage de Samandéni : le ministre de l’eau sur un site d’aménagement hydro-agricole

Le ministre de l’eau et de l’assainissement, Niouga Ambroise Ouédraogo était à Niéguéma, un village de la commune de Bama qui accueille un site d’aménagement hydro-agricole du barrage de samendeni. Objectif de cette visite, constater l’état d’avancement des travaux de ce site d’aménagement hydro-agricole. C’était le lundi 3 février 2020.

Le ministre et sa suite à l’écoute de la description technique des travaux

Constater l’état d’avancement des travaux d’aménagement hydro-agricole du site de Niéguéré est le principal objectif de la visite du ministre de l’eau et de l’assainissement, Ambroise Niouga Ouédraogo dans ladite localité.

En effet, la mise en valeur de ce site s’inscrit dans le cadre d’aménagement de 21000 hectares de périmètre irrigué du programme de développement intégré de la vallée de Samendeni (PDIS).

Ainsi, après la visite du chantier, le ministre de l’eau et de l’assainissement a précisé le contexte de sa venue sur le chantier. « Après l’inauguration, il est normal que les investissements de valorisation du barrage se poursuivent. C’est aussi normal que nous venons nous enquérir de l’état d’avancement des travaux. Nous ne voulons pas réaliser le barrage et attendre deux ou trois ans avant de commencer son exploitation. Les périmètres irrigués sont un investissement valorisant du barrage. C’est pourquoi nous sommes là aujourd’hui pour voir l’état d’avancement des travaux et voir s’il y a des difficultés que nous pouvons solutionner afin d’accélérer les choses. Cette visite est aussi pour nous l’occasion d’encourager les différents acteurs » a laissé entendre le ministre.

Ce dernier dit être satisfait de l’état d’avancement des travaux d’aménagement malgré un léger retard accusé dans l’exécution.
A cette situation, l’ingénieur des travaux Wendpagnagdé Belem et le chef de mission contrôle des travaux, Djimdongarti Rimrangar donnent des précisions.

Sur le site, les machines sont en pleine action

Selon eux, les travaux sont à 20% d’exécution pour un délai consommé de 47% environ. Ils rassurent que les travaux seront accélérés et exécutés dans le délai de 20 mois (hors-saison pluvieuse) prévus car sont-ils convaincus que généralement le démarrage pour les travaux d’aménagement est complexe avec les dossiers d’études d’exécution qui prennent souvent beaucoup de temps. C’est ce qui a, selon eux, fait traîner les choses.

Notons que le site de Niéguéma visité par le ministre de l’eau est un site de 600 hectares sur un total de 1500 dans la localité.

L’objectif global de ce programme soulignons-le, est de contribuer au développement économique et social durable des populations de la haute et moyenne vallée du fleuve mouhoun.

Pour ce faire, Niouga Ambroise Ouédraogo a invité les populations du village de Niéguéma à s’approprier le projet en accompagnant sa mise en œuvre.

Abdoulaye Tiénon

Laisser un commentaire