Bagassi : le taux d’exécution du fonds minier pour le développement local en deçà des attentes

Après son installation le 10 mars dernier, le Comité de monitoring des investissements sociaux et économiques effectués avec le fonds minier de développement local, a effectué des sorties de terrain afin de s’enquérir de l’état d’avancement des travaux. A l’issu de ces sorties, un rapport a été présenté le mercredi 7 avril 2021 dans la salle de conférence de la mairie de Bagassi en présence des représentants de la mairie, de services déconcentrés de l’Etat, du représentant du chef de canton, des représentants d’OSC locales, de l’AGCEDE, et du RAJ

Le Burkina Faso est un pays qui regorge un nombre important de mines industrielles en production. Ces mines participent à 13,1% au PIB. L’essor de ce secteur a certes un impact économique, mais cette activité n’a jusqu’à présent pas réussi à convaincre qu’elle profite à l’ensemble des burkinabè.

Face à cette situation, il faudrait une réelle implication des communautés et une veille citoyenne accrue dans la gestion des revenus issus de l’exploitation minière. 

Cette participation citoyenne induit la prise en compte des priorités réelles des communautés et le renforcement des initiatives locales de développement déjà existantes.

C’est ainsi que le Réseau Afrique Jeunesse en partenariat avec le projet AGCEDE a renforcé les capacités des OSC locales de Bagassi pour une veille citoyenne du fonds minier de développement local (FMDL). A l’issu de cette formation un comité a été installé.

 Des objectifs

Le comité de monitoring communautaire des investissements sociaux et économiques a pour objectifs de s’assurer de l’effectivité sur le terrain des investissements sociaux et économiques prévus par la mairie dans le cadre de l’utilisation du FMDL, s’assurer que ces investissements répondent aux besoins des communautés bénéficiaires.

 Aussi il s’assure du respect des délais impartis à la réalisation de ces investissements tout en faisant des propositions et recommandations afin d’assurer une utilisation efficiente du FMDL au profit des communautés.

Des démarches

Après son installation, et selon le coordinateur, Moumouni Konaté, le comité a été présenté aux notables et aux autorités de la localité. A l’issu de ces différentes rencontres saluées à leur juste valeur par les participants, la coordination a cherchée à avoir des informations concernant les investissements. C’est ainsi que le 18 mars 2021, elle a eu accès à ces informations.

Des sorties terrain

Le travail de monitoring du comité a concerné les investissements réalisés avec les deux premiers versements du FMDL à hauteur de 675 325 601 FCFA. 

Du constat des investissements sur le terrain, il ressort selon le rapport du Comité, que les populations n’ont majoritairement pas connaissance de l’existence du FMDL bien qu’informées des réalisations à faire dans leurs villages.

Aussi, la mairie n’a pas encore réussi à faire les décaissements si bien que les différentes projections de réalisations sont toujours à l’état de projet.

Et les quelques rares réalisations constatées sur le terrain ont été faites sur fonds propre des différents entrepreneurs ou soumissionnaires aux marchés.

Pour Noel BONOU, 1er adjoint au Maire de la commune de Bagassi représentant le maire, la tenue de cette activité est d’une importance capitale dans la mesure où elle a permis aux participants d’échanger sur le FMDL et d’avoir plus d’information sur ledit fonds qui a été mis en place pour le développement de la commune avec beaucoup de polémiques autour de la question.

Aussi il a indiqué que le conseil municipal est satisfait du fait que les OSC s’organisent pour suivre l’utilisation du fonds minier pour le développement local. Par ailleurs, il a indiqué que la mairie reste disponible à donner toutes informations que le comité souhaiterait avoir dans son travail de monitoring citoyen.

Fadel Manakounou/correspondant Ballés

 

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire