Bac 2019 : une moisson peu reluisante à Bobo à l’issue du 1er tour

Le lundi 1er juillet 2019, s’est proclamé sur toute l’étendue du territoire national les résultats des épreuves du premier tour du baccalauréat session de 2019. Avec enthousiasme, la peur au ventre, seul ou accompagné, ils ont été nombreux, les candidats à Bobo-Dioulasso, à faire le déplacement pour s’imprégner de leurs résultats.

Contrairement à la majorité des jurys du Bepc, ceux du baccalauréat ont, comme on le dirait « libéré » assez tôt les candidats ayant eu le courage de venir assister à la fameuse phase des « candidats approchez ».

En effet aux alentours de 8h du matin, beaucoup de jurys avaient déjà délibéré et proclamer les résultats. En référence aux jurys 305 et 303 siégeant respectivement au Lycée Ouenzzin Coulibaly et au Lycée Vinama Tiémounou Djibril de Bobo-Dioulasso.

Dans le jury 303, ayant abrité les séries C et D, ils étaient 241 candidats en ‘’D’’ à l’assaut du premier diplôme universitaire. Seuls 37 ont réussi à s’en accaparer. 42 autres quant à eux, sont invités à revenir composer au 2nd tour. Il nous a été donc donné de constater un taux de réussite de 15.35% en série D, et de 58.62% en série C, car sur 29 candidats en ‘’C’’, l’on a eu 17 admis et 8 au second tour.

Le jury 305 abritant la série D se contente d’un taux de réussite de 25.92% au premier tour. Ce n’est pas fameux, mais il a fait mieux que le précédent, dira le président du jury.

Pour Mbi Kaboré, président du jury 303, l’honneur lui est fait de présider un jury au Bac depuis un bout de temps maintenant, mais nous confie-t-il, que ce sont les résultats les plus catastrophiques en série D qui lui a été permis de voir. Quant à ceux de la série C, c’est le même constat. Continue-t-il, les séries C avaient l’habitude des ‘’100%’’.

Selon lui, les élèves doivent se remettre en cause afin de surmonter les différentes lacunes. Aussi préconise-t-il d’être moins oisif.

Abdoul Karim Sanon

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire