Babali : Une eau minérale naturelle pour “une bonne santé”

image_pdfimage_print

« Babali » est une marque d’eau minérale préemballée produite à Orodara, dans le Kénédougou. Puisée à plus de 120 mètres de profondeur, la source de cette eau minérale est isolée et protégée de toute pollution extérieure. C’est ce qui fait la première spécificité de cette marque d’eau préemballée. Une immersion au sein de cette société permet de toucher du doigt les réalités de production de « Babali » dont la qualité n’est plus à prouver.

Une immersion au sein de l’entreprise pour toucher du doigt ses conditions de travail

Unité de production d’eau minérale préemballée, l’entreprise Presta-Sud dont le président directeur général (PDG) est Mahamadou Barry a fait de la qualité, la marque déposée de ses produits « Babali ». Mais qu’est-ce qui fait la spécificité de cette eau minérale tant prisée sur le plan national et même international ?

En effet, l’eau « Babali » est captée sur un site naturellement protégé à des profondeurs de plus de 120 mètres. Ainsi par son isolement, la source se retrouve être protégée de toute pollution extérieure.

En plus de la source rassurante, la société dispose de la technologie de pointe pour le traitement de l’eau de source notamment le filtrage et la stérilisation par ultraviolet de l’eau. En un mot, c’est une eau naturelle traitée sans additifs. Tous les équipements mis en place pour le traitement de l’eau sont en inox (acier inoxydable c’est-à-dire résistant à la rouille et au ternissement).

Et cela permet de conserver l’intégrité de l’eau depuis les forages, selon le responsable du laboratoire contrôle-qualité de « Babali », Ibrahim Traoré. Les forages ont un système de sécurité pour éviter tout risque de pollution. Il existe également un système assurance-qualité de haut niveau.

Ce qui est de nature à rassurer les consommateurs que le traitement de l’eau « Babali » se fait dans le strict respect des textes qui encadrent le domaine et ce, sous le contrôle du laboratoire national de santé publique et de la police de l’eau. La société est ainsi soumise à un contrôle permanent du laboratoire national.

Les emballages ont un système de traçabilité qui permet de faire barrage à la contrefaçon. L’entreprise dispose d’un laboratoire de contrôle qualité, hygiène, nettoyage et désinfection ; une salle de traitement d’eau ; des ateliers de maintenance et un magasin de stockage. C’est ce qui fait la qualité différentielle de cette eau minérale d’avec les autres que l’on trouve sur le marché, à en croire les premiers responsables de Presta-Sud.

Pour le PDG de Presta-Sud en charge de la production de l’eau « Babali », Mahamadou Barry, le Burkina Faso est un pays sahélien où l’eau se fait rare et trouver l’eau potable de bonne qualité est un défi. « Voyez-vous, même les pays qui n’ont pas de problème d’eau connaissent des difficultés liées à l’accès à l’eau potable. Et le problème semble général dans la sous-région. C’est ce qui occasionne certaines maladies liées au manque d’hygiène telle que le choléra, qui sévit en Afrique de l’ouest par moment. Et quand ces situations se présentent, c’est le plus souvent les populations à bas revenu qui en font les frais » a justifié Mahamadou Barry dans une logique d’inscrire sa société au tableau de celles qui participent à garantir la santé des populations par l’offre d’une eau potable accessible à tous. 

C’est pourquoi, dès le début de son projet de produire l’eau minérale préemballée, il a d’abord pensé aux personnes à faibles revenus. Ce qui justifie le fait que c’est par l’eau minérale en sachet de 25 FCFA qu’il a commencé la production de « Babali ».

Pour Mahamadou Barry, quand on veut investir dans le domaine agroalimentaire, il faut toujours tenir compte de la bourse des populations aux revenus limités car elles constituent selon lui la majorité de la population. Il a fait savoir que c’est par la suite que la société a commencé à produire l’eau en bouteille qui peut être considérée comme accessible à la classe sociale moyenne et aux privilégiés.

Babali, une eau de “qualité pour la santé”

Comme précision de taille, le PDG rassure que l’eau « Babali » en sachet et l’eau en bouteille sont de même qualité contrairement à ce que pense l’opinion. « Personnellement, j’essaie d’être équitable dans tout ce que je fais dans la vie. C’est pourquoi, j’ai tout fait pour que l’eau ‘’Babali’’ puisse être accessible à tous sans différence dans la qualité. C’est seulement les emballages qui sont différents. Et pour cette qualité, nous mettons vraiment les moyens » a rassuré Mahamadou Barry.

Cette recherche permanente de la qualité a valu à la société Presta-sud le prix burkinabè de la qualité 2020 décerné par le ministère du commerce, de l’industrie et de l’artisanat et le prix de la maîtrise de la qualité, catégorie A. Au-delà de cette distinction, le PDG de Presta-Sud, Mahamadou Barry fait savoir que : « le meilleur prix pour moi c’est la satisfaction et la bonne santé du consommateur ».

Difficultés rencontrées par la société

Comme toute société surtout agroalimentaire, Presta-Sud rencontre des difficultés dans la production de l’eau minérale « Babali ». Au nombre des contraintes, on a selon Mahamadou Barry, une difficulté d’application de certains paramètres du cahier de charge en tant que société agroalimentaire.

Pour lui, il y a des points du cahier de charge édicté par le ministère de l’industrie et du commerce qui sont théoriquement tenables mais pratiquement insupportables. La difficulté à respecter ces points qui, du reste n’ont pas de rapport avec la qualité des produits de l’entreprise constitue selon Mahamadou Barry un goulot d’étranglement pour l’unité de production dont il est promoteur.

A cette difficulté se greffent d’autres problèmes tels que la concurrence déloyale. La mauvaise conservation de l’eau Babali par certains revendeurs est aussi de nature à anéantir les efforts de qualité consentis depuis la production jusqu’à la livraison.

A cette liste non exhaustive de difficultés égrenées par le premier responsable de Presta-Sud, l’on peut ajouter le transport sécurisé des produits de l’usine vers les grands centres urbains et les autres localités du pays qui sont des coûts supplémentaires à supporter par la société.

Abordant la question de la contrefaçon des produits « Babali », Mahamadou Barry a rassuré que depuis l’existence de la société, Presta-Sud n’a jamais constaté une quelconque contrefaçon de l’eau « Babali».

La société s’est dotée d’une technologie de pointe

 Le problème qui y fait penser se trouve ailleurs. « Il arrive des fois où des consommateurs nous interpellent sur la qualité de ‘’Babali’’ dans certains points de vente. Mais à toutes nos interventions, il s’est trouvé que ce n’est pas de l’eau contrefaite mais plutôt un problème de conservation. ‘’Babali’’ a des grilles de conservation mais certains commerçants continuent d’exposer nos produits au soleil. Et d’autres mêmes conservent notre eau avec d’autres produits liquides. Ce qui peut anéantir la qualité de notre eau. Nos revendeurs ont un cahier de charge à respecter et nous retirons tous ceux qui ne respectent pas les règles, de la redistribution de ‘’Babali’’. Malheureusement nous ne pouvons pas assurer le contrôle des petits vendeurs détaillants » a expliqué le PDG de « Babali » avant d’inviter les consommateurs à être exigeants auprès de leurs livreurs d’eau « Babali ». « Si vous partez pour vous approvisionner et que vous trouvez le produit mal conservé, il faut demander des comptes au vendeur et aller au besoin, se ravitailler à un point de vente où la conservation de « Babali » est bien faite » a conseillé Mahamadou Barry aux consommateurs de l’eau « Babali ».

Au-delà de tout, le promoteur de Babali a de grosses ambitions au plaisir des consommateurs des produits de Presta-Sud. Envisage-t-il ainsi d’augmenter la capacité de production et de diversifier les produits de la société pour satisfaire la demande des burkinabè en eau potable et d’autres produits agroalimentaires de qualité.

Abdoulaye Tiénon/Ouest-info.net  

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.