Autonomisation des femmes: des veuves et jeunes filles mères de Bobo à l’école de la saponification

L’association pour la promotion des femmes, des jeunes filles mères, des veuves et des orphelins a organisé un atelier de formation à l’endroit des veuves et jeunes filles mères, les 28 et 29 août 2020 à Bobo-Dioulasso. Cette formation sur la saponification a été dispensée par le président des jeunes entrepreneurs des Hauts-Bassins, Abdoul Aziz Traoré.

Promouvoir l’entrepreneuriat au Burkina Faso est l’objectif visé par le président des jeunes entrepreneurs des Hauts-Bassins, Abdoul Aziz Traoré, par ailleurs formateur de la présente formation.

Pour lui, former les veuves et les jeunes filles mères est un geste important car il permet de booster l’entrepreneuriat au profit de cette couche sociale afin qu’elle puisse être autonome et s’épanouir. « Lorsque tu entreprends, tu développes ta propre entreprise. Cela peut te permettre d’être autonome » a indiqué le formateur.

Il souligne que cette formation est entièrement pratique et consiste à fabriquer du savon liquide, du savon lessive, du savon toilette, du savon en poudre et le kabakourou.

La présidente de l’association, Rita Agathe Sanou

Abdoul Aziz Traoré estime que la théorie ne permet pas aux gens d’apprendre vite par contre, il est convaincu qu’avec la pratique, en moins de deux jours, les participantes peuvent produire quelque chose.

Selon la présidente de l’association Rita Agathe Sanou, il s’agit d’aider les participantes à s’auto-suffire au lieu de chercher à toujours leur venir en aide avec parfois de petites pièces de monnaies. « Si elles sont formées, on leur octroie un fonds de roulement pour qu’elles puissent voler de leur propres ailes et pouvoir subvenir à leurs petits besoins » a fait savoir Rita Agathe Sanou.

Elle rappelle que cette formation est la concrétisation d’une promesse tenue par le formateur lors de la journée de levée de fonds.

Selon elle, de nos jours une formation de ce genre coûte 20.000 à 25.000f CFA par personne tandis que le président des jeunes entrepreneurs a décidé de former les veuves et jeunes filles mères gratuitement.

A la suite de cette formation, la présidente souligne que les noms des participantes devront être expédiés à Ouagadoudou où de bonnes volontés entendent aider l’association.

Par ailleurs elle rassure quant au suivi des activités que les participantes mettraient en place afin qu’elles puissent prospérer.

LD

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire