Attaque du poste de police de Fô : Un citoyen rend hommage au Sergent-chef Ibrahim Sanon, un des deux policiers tués

Ceci est un hommage d’un citoyen du nom de Roland BAMOGO au Sergent-chef Ibrahim Sanon, un des deux policiers tués lors de l’attaque du poste de police de Fô/Houet, le 25 juin dernier.

Samedi 25 juin 2022 et le mardi 28 juin 2022 seront gravées dans les mémoires de toutes tes connaissances et ces dates porteront le nom Sergent-chef Ibrahim SANON le combattant de la liberté.

Nous gardons de toi l’image d’un homme silencieux, calme et imperturbable. Ta sagesse valait pour un Homme du troisième âge.

J’avoue que je t’admirais vraiment car tu ne regardais pas l’âge pour respecter autrui et souvent j’étais mal à l’aise dans ta manière de me considérer. Tu trouvais les mots justes pour ne pas vexer ton prochain. Ce qui me fait mal est notre dernier message ou je t’ai dit: « salut le Dougoutigui », tu m’as répondu: « tu m’as laissé hein », moi d’ajouter: « par contre c’est toi tu m’as laissé » et on en est resté là.

C’est vrai que nous avons été créés à partir de la poussière et que nous retournons tous poussière. Mais c’est juste ton départ prématuré et innocent qui nous sidère actuellement.

Tu savais les risques et tu t’es engagé pour être le bouclier des faibles et pour la patrie. Tu y as laissé […] ta vie, comme pour  dire, « La patrie ou la mort nous vaincrons ».

Ce que je peux te dire est que des dignes, valeureux, courageux et amoureux de la patrie en ton image, continuerons le combat sans relâche pour décimer ces lâches qui endeuillent la nation chaque jour jusqu’au dernier.

Que la terre sacrée du Burkina Faso les punissent jusqu’au dernier !

Que ton âme repose en paix Sergent-chef !

Va en paix Sergent-chef!

Tu as vécu utile Sergent-chef!

Roland BAMOGO

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.