ATD : Démission de “tout le bureau provincial” du Houet

image_pdfimage_print

Le mardi 14 Septembre 2021, de nombreux militants de l’ATD Houet, le parti de l’ex ministre des transports Souleymane Soulama, dont le siège est basé à Bobo-Dioulasso, se sont réunis à la maison de la culture autour du Directeur Provincial du Houet, Bruno Sanou pour annoncer leur démission collective du parti ATD.

Selon le responsable de la Section Provinciale du Houet, “l’ATD a été crée de manière précipitée et nous ne nous sentions pas dans ce parti, c’est pourquoi nous avons décidé de laisser la gestion du parti à ses géniteurs”.

Cette démission concerne tout le bureau provincial du Houet, les bureaux des arrondissements 1, 3, 4 et 5 les villages rattachés et les secteurs de la ville de Bobo-Dioulasso.

Le nombre total des démissionnaires « varient entre 2000 et 2500 militants mais pour la rencontre de ce jour, c’est un nombre représentatif de 3 militants par secteurs et villages qui ont été convié afin de les informer de la conduite à tenir après ces démissions ».

Bruno Sanou leur a demandé de rester à l’écoute car, « nous n’avons pas encore choisi un parti pour déposer nos baluchons ». « Si nous allons choisir un parti, cela se fera en Assemblée générale, en votre présence » leur a-t-il déclaré.

Bruno Sanou, le mentor de tous ces militants déçu a promis qu’ils ne feront plus l’erreur de se rallier à un parti qui ne serait pas sérieux. « Nous attendons désormais d’être courtisé par un parti sérieux à la hauteur de notre conviction. Et nous allons présenter devant vous nos doléances à ce parti avant de nous engager » dit-il.

Une rumeur dans la salle laissait entendre que c’est le NTD de Vincent Dabilgou qui serait le prochain point de chute de ces démissionnaires mais cela été réfuté par le Directeur Provincial démissionnaire qui a été clair : « rien n’est encore arrêté et si nous devons aller dans un parti, cela se fera en AG, en présence de tous nos militants face à ce responsable du parti en question ».

Issouf Bamba, un des cadres démissionnaire pense qu’il était temps qu’ils s’en aillent car « nous ne partagions plus les mêmes idéologies après avoir constaté que le parti était géré autour d’une famille. Nous allons nous concerter en AG et faire notre choix et nous savons qu’avec Bruno Sanou nous allons relever le défi ».

Avant de se séparer,  Bruno Sanou a rassuré ses militants qu’après  avoir lâcher cette branche, ce n’est plus une branche qu’il compte attraper encore mais un tronc, pour avancer.

Ben Idriss Koné/Ouest-info.net

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.