Association la « Maison de la parole » : Réflexion pour la pérennisation du conte

Ce lundi 16 novembre 2020, la maison de la parole de Bobo-Dioulasso a initié une rencontre d’échanges avec des personnes ressources en vue de la pérennisation du conte, une discipline qui tend à disparaitre. La rencontre a eu lieu au centre culturel Djélya de Bobo-Dioulasso.

Discuter avec des personnes ressources pour recueillir leurs avis en vue de la pérennisation du conte qui est en voie de disparition. C’est l’objectif visé par la maison de la parole de Bobo-Dioulasso en initiant une rencontre d’échange au centre social et culturel Djélya de Bobo-Dioulasso.

Il s’agit selon Abdoulaye Ouattara, administrateur de la maison de la parole de Bobo, de voir avec eux, les éventuelles solutions qu’ils proposent pour pouvoir sauver la pratique du conte. « Nous allons travailler avec des conteurs traditionnels dans les villages, enregistrer des contes que nous allons mettre à la disposition des jeunes conteurs qui vont travailler à sauvegarder ce patrimoine immatériel » a-t-il signifié.

Pour lui, le conte contribue à l’épanouissement des enfants et s’inscrit dans le cadre de l’éducation, de la sensibilisation et procure des conseils dans tous les domaines de la vie.

Abdoulaye Ouattara indique par ailleurs que le conte fait partie des arts vivants au même titre que la musique et le théâtre. « Le conte est une pratique artistique qui a vocation à donner un sens imaginaire à une situation permettant à celui qui écoute de se reconnaître dans cette situation. Il permet aussi d’obtenir des conseils », s’est-il convaincu.

Dans le sens des démarches pour la promotion de cet élément culturel africain, Abdoulaye Ouattara n’a pas manqué de saluer les efforts d’accompagnement des autorités régionales de la culture.

Directrice régionale de la culture, des arts et du tourisme des Hauts-Bassins, Christiane Sanon, présente à la rencontre, a saisi l’occasion pour saluer l’initiative de la maison de la parole qui milite selon elle, en faveur de la promotion des valeurs culturelles africaines notamment le conte. A-t-elle ainsi encouragé la structure à continuer dans ce sens.

Du reste, elle a promis, au nom de sa direction, de consolider et renforcer leurs actions en faveur de la culture.

LD

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire