Association “Bobo Avant Avant”: Le passé conjugué au présent par un reboisement

image_pdfimage_print

Parti du constat de la disparition du couvert végétal dans la ville de Bobo, plus précisément dans les établissements primaires, l’association Bobo Avant Avant a lancé ce samedi 14 août 2021 à l’école centre A de Bobo-Dioulasso, une initiative de reboisement  dénommée « une école primaire, un bosquet ».

L’association Bobo Avant Avant fort de 50 633 membres sur Facebook à la date du samedi 14 août 2021, est un groupe créé essentiellement pour rappeler, remémorer et/ou honorer toutes les personnes physiques et morales qui ont contribué à l’édification du nom et du renom de la ville de Bobo-Dioulasso.

Ayant pour président actuel Issa Sidibé, le groupe Bobo Avant Avant poursuit aussi un idéal. Celui de perpétuer les valeurs que les anciens ont léguées. De ces valeurs il y a le respect de l’environnement qui impose l’arbre à palabre en lieu et place du hangar.

« En faisant un retour dans les années 1960-1970, les établissements n’avaient pas besoins de hangars car les arbres qui y étaient donnaient de l’ombre. De nos jours, le constat est tout autre. L’état des lieux est regrettable », explique le président de l’association.

Pour le directeur régional de l’éducation primaire et post-primaire: « l’arbre c’est la vie, l’espoir et la richesse. Nous devons travailler à restaurer l’environnement. Ce que l’arbre apporte, aucune richesse ne peut l’apporter ».

Ainsi à l’initiative de l’Association « Bobo Avant Avant », 410 plantes ont été réparties entre huit (08) établissements primaires pour leur redonner leurs anciens aspects. Ces plantes sont constituées de manguiers, de flamboyants et de jacquiers. « Ils ont été choisis dans le but de redonner cette marque identitaire aux écoles qui se paraient de leurs belles fleurs qui participent à l’éducation esthétique des enfants » a signifié Issa Sidibé.

Pour Bapigué Ouattara, membre de l’association: « la particularité de ce reboisement est la sensibilisation que nous allons faire à l’endroit des enfants. Nous allons aussi leur montrer l’importance des plantes. En plus de cela ces arbres seront entretenus ». Notons que c’est de l’école centre A que se poursuivra cette campagne de reboisement dans les autres écoles primaires concernées.

Esther Toé/stagiaire (Ouest-info.net)

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.