Assises criminelles de la cour d’appel de Bobo: 07 ans de prison ferme pour avoir tué sa femme

La 16ème session des assises criminelles de la chambre criminelle de la cour d’appel de Bobo-Dioulasso s’est ouverte ce lundi 10 janvier 2022 à Dédougou. La cérémonie d’ouverture, placée sous l’autorité du procureur général près la cour d’appel de Bobo-Dioulasso, Didier Hien, s’est déroulée dans la salle d’audience du tribunal de grande instance de Dédougou en présence d’autorités administratives, coutumières et religieuses de la région de la Boucle du Mouhoun. La session va connaitre le jugement de 35 dossiers inscrits à son programme et c’est 41 personnes qui sont sur le  banc des accusés.

G.S. est le premier accusé appelé à comparaitre dans le cadre de la tenue de cette session des assises criminelles delocalisée au Tribunal de grande Instance de Dédougou. Il est accusé de meurtre sur sa conjointe. Les faits se sont déroulés le 09 septembre 2020 dans la commune rurale de Tansila, province des Banwa.

Ce jour, une bagarre s’est déclarée entre les deux conjoints. « Ma femme a menacé de tuer les enfants que j’ai eu avec une autre femme. Je lui ai demandé de ne pas le faire. C’est ainsi qu’elle a répondu que moi-même, elle va me tuer. Sous l’effet de la colère, je lui ai assené un premier coup avec le manche de la hache sur la tête puis un deuxième et elle est tombée. J’ai continué à lui donner d’autres coups, un dans le dos et l’autre au cou », a expliqué l’accusé.

Ce dernier a reconnu les faits et dit ne pas être en mesure de comprendre ce qui l’a poussé à donner la mort à sa conjointe. Toutefois il a affirmé qu’il était convaincu que sa femme voulait mettre à exécution ses menaces et qu’il lui a donné la mort pour « éviter qu’elle ne tue les enfants ». Aussi paradoxal que cela puisse paraitre, « les relations entre la victime et les enfants étaient au beau fixe » a soutenu l’accusé.

A l’issue des débats au procès, le parquet a requis une peine d’emprisonnement de 10 ans fermes contre G. S. Mais le tribunal l’a finalement condamné à 07 ans de réclusion.

La présente session des assises criminelles de la chambre criminelle de la cour d’appel de Bobo-Dioulasso va se tenir du 10 au 20 janvier 2022 à Dédougou. Cette délocalisation s’inscrit dans une dynamique de se rapprocher des justiciables selon le procureur général près la cour d’appel de Bobo-Dioulasso.

Entre autres chefs d’accusation, il y a des cas de meurtre, d’assassinat, de coups mortels, d’enlèvement de mineurs ayant entrainé la mort, de complicité de meurtre, de coups et blessures volontaires ayant entrainé une amputation, de viol aggravé et de tentative d’assassinat.

 Larry King Du Succès/correspondant Dédougou

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap