Assemblée nationale: 226 lois votées en 5 ans

Ce samedi 19 septembre 2020, le séminaire national sur la 7ème législature a livré les conclusions de ses travaux qui ont durés deux jours. Selon le rapport des travaux lu par Paul Savadogo, 12 conclusions ont été retenues à l’issue de communications et d’échanges sur 11 thèmes. La cérémonie de clôture a eu lieu à Bobo-Dioulasso.

Il est ressorti, au cours du séminaire sur la 7ème législature, à en croire Ousséni Tamboura, président du comité d’organisation dudit séminaire, qu’en 5 ans, 226 lois ont été votées, dont beaucoup auront un impact positif sur la vie des Burkinabè car certaines de ces lois vont participer à une amélioration du cadre juridique d’un certain nombre de secteurs.

En outre, le président du comité d’organisation du séminaire sur la 7ème législature fait savoir que, désormais au Burkina, il y a une fonction publique hospitalière et une fonction publique territoriale, en plus d’avoir mis à la disposition des forces de défense et de sécurité des ressources stables et suffisantes.

Il fait savoir que le parlement a jeté un pont avec les organisations de la société civile (OSC) car pour lui, lesdites OSC qui travaillent à renforcer la démocratie et font de la veille citoyenne, peuvent avoir des propositions de lois.

Selon ses dires, une dizaine de lois élaborées à l’initiative du parlement ont été présentées, dont quelques unes sont en maturation dans le domaine de la santé.

L’idée de ces lois a été motivée par le fait que les parlementaires estiment que le plateau technique de la santé au Burkina Faso pourrait être amélioré si les conditions juridiques sont favorables à un investissement de haut niveau dans le secteur.

En outre, dans une dynamique de concertation, Ousséni Tamboura fait cas de la réduction du nombre de jours fériés en passant de 15 à 10 jours fériés au Burkina Faso.

Le président du comité d’organisation du séminaire a par ailleurs, rassuré tous les acteurs que toutes ces propositions seront compilées dans un document bien ficelé et transmis à la 8ème législature pour servir de continuité d’actions, pour ainsi dire que l’administration, la république, c’est une continuité.

LD

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire