Assemblée législative de la transition : Les OSC spécifiques de Bobo “écartées”, comme toujours

L’alliance CODESA/MPR-FCFA-BF a organisé une conférence de presse ce mercredi 16 mars 2022 à Bobo- Dioulasso. Une conférence de presse assez singulière, puisque ces OSC voulaient dire leur indignation du fait d’avoir été écartées des instances de l’Assemblée législative de la Transition. Non sans, encore une fois, rappeler leur rancune concernant la désignation d’Omar Traoré pour représenter la région à l’ALT.

Deux points étaient à l’ordre du jour de cette conférence de presse. Le premier est en lien avec l’actualité au Burkina Faso et le deuxième a un rapport avec la prise en compte des OSC spécifiques de la région des Hauts-Bassins dans les instances de la transition. 

Concernant le premier aspect, l’alliance CODESA/ MPR-FCFA a dit son soutien aux autorités de la transition ainsi qu’aux FDS : « Nous osons croire que la situation sera très tôt maîtriser avec la mobilisation des réservistes, qui apporteront un souffle nouveau au rang des combattants. Nous souhaitons que le pouvoir ne désillusionne pas le peuple Burkinabé. En ce qui concerne le peuple Burkinabé, nous lui demandons de soutenir le pouvoir en place, non pas parce que les nouveaux locataires de Kossyam cherchent à légaliser leur ptuch mais parce que, la solidarité national est un impératif pour une nation face à l’hydre terroriste », a déclaré le porte- parole Habib Ouattara.

En ce qui concerne le deuxième point, l’alliance s’insurge contre la non prise en compte de ses représentants dans les instances de la transition : «  Nous ne faisons pas la course à la soupe mais soutenons que nous avons belle et bien un rôle à jouer dans cette transition car la veille citoyenne passe aussi par l’implication des OSC dans la gouvernance surtout en ce qui concerne la transition. Ce n’est pas en restant en dehors des centres de décisions que nous changerons les choses ».

Tout compte fait,  CODESA/ MPR-FCFA demande « aux autorités de la région des Hauts-Hauts Bassins ainsi que celles du niveau central et à travers le Ministère de l’Administration Territoriale de Décentralisation et de la Sécurité (MATDS), de bien vouloir accorder des places aux OSC de la région non seulement à l’Assemblée législative de la Transition (ALT) et dans l’organe du suivi des orientations de la transition ».

Du coup, il apparait clairement que la polémique relative à la désignation d’Omar Traoré comme représentant des Hauts-Bassins à l’ALT est loin de s’estomper. « Nous suivons de très près notre demande d’annulation de la désignation du représentant de la région à l’ATL, dont nous remettons le processus de désignation en cause », ainsi le porte-parole de l’alliance a-t-il conclu sa déclaration.

Wourodini Sanou

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap