Arrondissement 7 de Bobo: destruction des maisons « illégalement construites »

Le maire de l’arrondissement 7 de la commune de Bobo-Dioulasso a lancé une offensive contre les maisons illégalement construites et les occupants des alentours des écoles. Objectif, assainir les domaines foncier et scolaire de son arrondissement. L’opération a débuté dans la journée de ce mercredi 30 septembre 2020.

Assainir le domaine foncier et le milieu scolaire est le principal objectif de cette opération de déguerpissement et de démolition initié par le maire de l’arrondissement 7, Herman Sirima.

Ainsi un Caterpillar de la commune a d’abord rendu visite aux occupants des alentours des écoles Colsama au secteur 21. A cet endroit, la machine n’a rien épargné sur son passage plongeant ainsi les concernés dans la tristesse.

Reconnaissant pour la plupart le fait que l’arrondissement ait communiqué sur la question, les déguerpis dénoncent par contre le fait que la date du déguerpissement ne leur ait pas été notifié pour qu’ils puissent prendre leurs dispositions.

Pour le maire Herman Sirima, cette action s’inscrit dans le cadre de l’application de la réglementation qui interdit l’installation de certains commerces autour des établissements scolaires.

Il fait savoir que la sensibilisation a duré plus d’une année et le moment est venu de passer à l’offensive. A-t-il profité de la situation pour inviter la population à ne pas occuper le domaine public de manière anarchique car toute occupation de l’espace public a besoin d’un titre.

Hermann Sirima, maire de l’arrondissement 7 de la commune de Bobo

A la suite de cette opération, le maire accompagné de ses collaborateurs, n’a pas oublié les maisons construites « sans documents ». Ainsi l’engin lourd de la commune a marché sur ces maisons dites « illégalement construites » au secteur 29, quartier Belleville.

Et au jeune maire de justifier cette action par le fait que le domaine du foncier est une question assez sensible et l’on doit éviter de jouer au jeu des marchands de parcelles et leurs complices.

Pour lui, cette opération de démolition est un acte fort qui doit attirer l’attention de tous à faire attention pour ne pas se rendre victime de ces faussaires.

Il entend ainsi poursuivre cette opération jusqu’à la dernière maison construites « sans documents » de la part du maître d’ouvrage car souligne-t-il, c’est un phénomène à la peau dure qui a besoin d’actions de ce genre pour disparaître.

Abdoulaye Tiénon     

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire