Arrondissement 6 de Bobo : C’est chaud sur l’ex-maire Hyppolyte Sanou

Il y a comme un air de corruption et de chantage à l’arrondissement 6 de la commune de Bobo-Dioulasso. Ça chauffe. Depuis la dissolution des conseils de collectivités par le MPSR et bien avant d’ailleurs, les ex-conseillers ne cessent de mettre une pression sur Hyppolyte Sanou, le désormais ex- maire dudit arrondissement.

Ironie du sort pour l’ex-maire de l’arrondissement 6 de Bobo, Hyppolyte Sanou. Il aurait soudoyé certains membres de son conseil d’arrondissement avec des promesses de parcelles et qu’il n’aurait pas honorées. 

Le maire est désormais persécuté par ces ex-conseillers dont il aurait acheté les voix lors de délibérations, notamment en faveur de certains projets immobiliers dans l’arrondissement. Mais, alors que les conseillers réclament leur part du contrat, voilà que le nouveau régime militaire a dissout tous les conseils de collectivités du Burkina au profit de délégations spéciales.

Dans le cadre également de la mise en œuvre du projet de la cité des artistes à Bobo-Dioulasso, un lotissement dit spécial aurait été réalisé au secteur 18, en vue de dédommager les personnes dont les biens immobiliers ont été engloutis par le projet. Là aussi, les conseillers pensent qu’en principe, quelque chose  devrait leur revenir. Mais jusqu’ici, rien du tout. D’aucuns prétendent que dans le cadre de ce projet,  “les parcelles des conseillers” ont été remises et que le maire, avec la bénédiction de certains gourous de la cité, a mis le pied dessus.

Le 20 janvier dernier, des conseillers se sont mobilisés en vue de manifester leur impatience à entrer en possession de ce qui ‘’leur revient de droit’’. Mais cette manifestation a été très vite noyée dans l’œuf.

Il y aurait eu de multiples rencontres avec le maire qui ne cesserait de clamer sa volonté à résoudre le problème.

Malgré la dissolution des conseils des collectivités, ces conseillers qui disent avoir été roulés dans la farine par leur ex-collaborateur, ne lâchent pas l’affaire. Aux dernières nouvelles, le maire leur aurait demandé de faire parvenir leurs documents d’identité car il aurait négocié avec un promoteur immobilier de la place, prêt à lui céder des parcelles pour désintéresser lesdits conseillers. Mais ceux-ci restent prudents tout en continuant de réclamer leurs parcelles.

Ouest Info a tenté de joindre le maire. Mais, nos tentatives se sont avérées vaines.

LF Buzzati

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap