Arrondissement 4 de Bobo : 35ha à Borodougou et 24ha à Tondogosso au profit de 2 sociétés immobilières

Le mercredi 23 et jeudi 24 décembre 2020 s’est tenue à Bobo-Dioulasso,  la 4ème et dernière session ordinaire de l’année du conseil municipal de l’arrondissement 4 de la commune de Bobo-Dioulasso.

Présidé par le maire Bakoné Millogo , le conseil s’est essentiellement penché sur des projets de délibérations et aussi des communications. A ce titre, les conseillers ont suivi trois communications. Il s’agit de celle qui a porté sur la présentation du projet de renforcement de l’offre et de la Demande de Service d’État civil et de la promotion sociale (PRODEPS) ; celle sur la réglementation du secteur de l’artisanat au Burkina Faso et la dernière sur le conseil des personnes âgées.

Pour ce qui est des projets de délibérations, les conseillers de l’arrondissement devaient donner leurs avis pour l’aménagement d’espaces dans certains villages de l’arrondissement.

Trois sociétés étaient concernées. La Société « EZA services » pour l’aménagement d’environ 35 hectares dans le village de Borodougou ; la Société Générale IMMO pour environ 24 hectares dans le village de Tondogosso et enfin la Compagnie Générale des Entreprises (CGE) pour l’aménagement d’environ 12O hectares dans le village de Borodougou.

A l’issue des échanges, les conseillers ont validé pour les deux premiers aménagements respectivement d’environ 35 hectares et d’environ 24 hectares. Seul le projet de la CGE n’a pas été validé. Le conseil a émis des observations que la Société doit revoir avant de revenir pour une autre session.

Pourtant le chef d’agence de la CGE de Bobo-Dioulasso,  Arnaud Tiendrebeogo était confiant au départ quand il affirmait que « la CGE est une société immobilière qui se démarque de toutes les autres sociétés immobilières. Nous avons été les premiers dans la sous-région à créer une ville nouvelle. (Référence à la ville nouvelle de Yennega à Ouagadougou). C’est justement le même projet que la Société veut faire à Bobo » s’est-il défendu.

Mais les conseillers n’ont pas donné pour le moment un quitus à ce “gigantesque projet” qui doit aller peaufiner davantage leur projet afin de revenir convaincre les conseillers.

Ben Idriss (Ouest-info.net)

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.
Copy link
Powered by Social Snap