Arrondissement 3 de Bobo: Quand un ancien ami au maire utilise son nom pour escroquer plus de 13 millions de FCFA

image_pdfimage_print

Les faits se déroulent à Bobo-Dioulasso. Un ancien ami au maire de l’arrondissement 3 de Bobo-Dioulasso a fait faux et usage de faux au nom du maire Vinsoun Sanou, pour escroquer plusieurs personnes. Et c’est la dernière affaire qui porte sur la somme de 13 250 000FCFA qui a conduit l’homme en question derrière les barreaux.

Son nom c’est O.T, un ancien ami et camarade politique du maire de l’arrondissement 3 Vinsoun Sanou. Tout allait bien entre les deux partenaires jusqu’à ce le maire se rende compte que son ami O.T utilisait son nom et sa compagnie pour se faire frauduleusement de l’argent et ce, après des plaintes à son niveau.

A ces premiers cas de plainte, Vinsoun Sanou à trouver des solutions avant de se débarrasser de O.T comme ami.

Mais le chien ne changeant jamais sa manière de s’asseoir, ce dernier va continuer à utiliser une photocopie de la pièce d’identité du maire pour escroquer d’honnêtes citoyens et ce, depuis 2017.

De cette année à nos jours, c’est au moins 12 faux documents qu’il a établi au nom du maire pour se faire de l’argent. Et le dernier acte remonte à janvier 2021 où O.T est allé jusqu’à reproduire un cachet de la mairie de l’arrondissement 3 pour escroquer  13 250 000FCFA à des citoyens à qui il a promis des parcelles de la part du maire.

Mis au courant, le maire Vinsoun Sanou de même qu’une des victimes ont porté plainte contre O.T.

Ayant reconnu son tort au début de l’enquête, O.T mis aux arrêts le mercredi 06 octobre dernier, ayant mesuré la gravité des faits, va revenir sur ses propres mots en clamant son innocence.

En entendant la suite de l’enquête et de son jugement, O.T qui se fait passer pour un entrepreneur continue de nier en bloc les faits.

Quant au maire Vinsoun Sanou, il dit n’être mêlé de près ni de loin aux actes posés par celui qu’il reconnait avoir côtoyé comme ami et camarade politique à un certain moment. Il souhaite que l’enquête suit son cours normal pour la manifestation de la vérité.

Ouest Info

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.