Année scolaire 2019-2020: Plus de 135 millions de FCFA pour doter les cantines scolaires de vivres dans la commune de Houndé

Le maire de la commune de Houndé a procédé pour la troisième fois de son mandat à la répartition des vivres entre les différents établissements préscolaires et primaires de sa collectivité. Et c’est à travers une cérémonie publique que Dissan Boureima Gnoumou s’est livré à cet exercice. C’était à Houndé, le 8 janvier 2020 en présence des services déconcentrés de l’Etat, des parents d’élèves et d’organisations de la société civile.

Depuis quelques années, l’Etat a conféré aux différentes communes du pays la gestion des cantines scolaires. C’est dans le sens du devoir à accomplir cette responsabilité que la commune de Houndé a, par l’entremise de son président du conseil municipal, procédé au lancement de la dotation en vivres des cantines scolaires de sa collectivité et ce, pour l’année scolaire 2019-2020.

C’est au total 135 969 686 FCFA que l’Etat a alloué à la commune de Houndé pour la dotation de ses cantines scolaires notamment le préscolaire et le primaire, en vivres. Ainsi, 88 écoles du public comme du privé ont reçu leurs dotations composées de bidons d’huile, de sacs de riz, de sacs de maïs, de petit mil pour le primaire et du sucre, du lait en poudre pour le préscolaire.

A en croire le maire de la commune de Houndé, un contrôle qualité des produits mis à la disposition des différentes écoles a été réalisé par un cabinet d’expertise alimentaire qui les a déclarés propres à la consommation.

Il s’est toutefois satisfait de la gestion des provisions des cantines scolaires de l’année précédente dans sa commune. En effet, précise Dissan Boureima Gnoumou, la commune de Houndé a été classée au 5ème rang au niveau national dans la bonne gestion des cantines scolaires. Pour lui, cette performance est à mettre à l’actif de tous les acteurs du maillon qu’il invite à mieux faire pour consolider les acquis de la commune en matière de bonne gestion car souligne-t-il, en confiant la gestion des cantines scolaires aux communes, l’Etat veut responsabiliser les collectivités territoriales.

« Le conseil municipal de Houndé mettra tout en oeuvre pour que les acquis de la commune soient conservés et consolidés. Je fonde donc l’espoir que les bonnes pratiques dont nous pouvons nous en énorgueillir vont continuer » s’est engagé le maire devant les différents acteurs de l’éducation préscolaire et primaire de sa commune.

Alexandre/Houndé

image_pdfEn PDFimage_printImprimer le contenu

Laisser un commentaire