Amadou Sanogo, président du comité de réhabilitation de la mosquée de Dioulassobâ: “Cette partie n’était pas concernée par la réhabilitation”

image_pdfimage_print

Une partie de la mosquée de Dioulassobâ, officiellement inaugurée en septembre 2019 après les travaux de réhabilitation, s’est effondrée ce dimanche 8 août 2021.

La partie effondrée selon le président du comité de réhabilitation, n’était pas concernée par les travaux. « Cette partie ne figurait pas dans le plan de réhabilitation car les techniciens avaient signifié qu’elle se portait bien » a indiqué Amadou Sanogo qui ne manque pas d’explications à cette situation.

« Les vibrations dues aux gros porteurs et les grosses pluies de ces derniers jours » sont selon lui, les raisons qui expliqueraient cet incident.

A LIRE AUSSI-Bobo : la vieille nouvelle mosquée inaugurée

Du reste, s’est-il réjoui que la bâtisse elle-même n’ait pas été touchée. Dans l’urgence, il faut selon lui, sécuriser l’édifice pour éviter que les dégâts ne prennent de l’ampleur. Et comme solution, la partie endommagée (le minaret) sera entièrement démolie et les travaux de réhabilitation vont  aussitôt commencer.

Jack Koné/Ouest-info.net

Abonnez-vous à notre newsletter
Entrez votre e-mail pour recevoir un récapitulatif quotidien de nos meilleures publications.